Beyerdynamic

Beyerdynamic

Beyerdynamic

juin 2018 | Reportage Son

Un article de
FRANCK ERNOULD

L’outsider se réveille !

Si on vous dit « micro allemand », les marques S… ou N… vous viennent sans doute immédiatement à l’esprit. Pourtant, à Heilbronn, une société familiale trace son chemin depuis 1924, et depuis quelques années, des produits novateurs lui ont conféré une belle notoriété. Bienvenue chez Beyerdynamic !

Beyerdynamic est la plus ancienne marque audio pro n’ayant pas changé de propriétaire ! Fondée à Berlin en 1924 par le jeune ingénieur électricien Eugen Beyer, elle est toujours aux mains de sa famille quatre-vingt-quatorze ans plus tard, même si aucun Beyer n’occupe aujourd’hui de poste de direction dans l’entreprise. Aujourd’hui implantée à Heilbronn, dans le Bade-Wurtemberg, elle constitue un exemple-type de la PME allemande : troiscent-cinquante salariés, chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros en 2015, fabriquant beaucoup sur place, spécialisée dans les produits de pointe, nettement exportatrice (même si l’usine intègre un magasin ouvert au grand public !).

DU PRO AU GRAND PUBLIC

Voici encore trente ans, le catalogue Beyerdynamic proposait essentiellement des micros et des casques filaires destinés au marché professionnel. Peu à peu, la marque s’est tournée vers la HF (analogique puis numérique), les systèmes de conférences, et a développé son catalogue grand public. Aujourd’hui, l’activité se partage à 50-50 entre le marché professionnel et le grand public. Chez les pros, les systèmes de conférence, les micros/casques et les systèmes HF font jeu égal en termes de revenus, soit un tiers chacun. Moins célèbre que Sennheiser ou Neumann, Beyerdynamic a pourtant donné naissance à des modèles mythiques chez les professionnels : le casque dynamique DT 48 (fabriqué, sous diverses formes, de 1937 à 2012 !) ou le DT 107, les micros M 88 ou M 160… Aujourd’hui, on trouve beaucoup, en home studio comme en école de son, en studio comme en magasin de musique, de casques DT770 Pro. Le système de conférence Quinta possède une belle réputation en installation fixe, tout comme le système HF numérique TG1000 en sonorisation. La marque a développé voici quelques années un microphone de conférence, le Revoluto, intégrant un array horizontal de dix-sept capsules ! Et lors de l’ISE 2018, elle dévoilait le système numérique de visite guidée Unite et l’enceinte/micro Bluetooth Phonum. Ce qui ne signifie pas pour autant que le grand public est délaissé : le Custom Pro One fut l’un des premiers casques personnalisables tant au niveau du look que du son, un flambeau repris aujourd’hui par le combiné casque/micro pour gamer MMX300 – nous y reviendrons. Le micro USB3 de qualité studio FOX remet à niveau le concept de micro USB pour podcast ; les audiophiles, eux, sont ravis de découvrir des casque sans fil de qualité audiophile (intra Xelento ou circumaural Aventho) ainsi que des amplis casque de qualité audiophile à prix raisonnable. Audiopole distribue en France les deux gammes de produits Beyerdynamic, grand public et professionnel. Scoop : c’est dans notre pays qu’il s’est vendu le plus de systèmes HF numériques TG1000 en Europe ! C’est sur l’invitation d’Audiopole, en compagnie de son directeur André Zagury et du responsable produit Xavier Vasseur, que nous avons pu découvrir l’usine de Heilbronn, et assister à la naissance de casques, de microphones et autres appareils de la marque.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This