Cameo Movobeam 100

Cameo Movobeam 100

Cameo Movobeam 100

juillet 2017 | Test Lumière & Vidéo

Mon précieux

Le Movobeam 100 n’est pas le premier produit sur ce segment de marché qui est exploité par plusieurs fabricants et distributeurs depuis maintenant deux bonnes années. Ces produits sont très fortement concurrentiels avec des caractéristiques extrêmement proches, tout comme leur aspect qui ne permet que rarement de les différencier. Cameo a la prétention d’apporter un nouveau souffle avec son produit. Alors, prétention justifiée ou non ? A vous de juger.

L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Le Movobeam 100 a une forme assez particulière : c’est un monoLED tout petit, tout en courbe, très joli ! Il ressemble, comme beaucoup de ses camarades, à une caméra de surveillance, avec beaucoup moins de discrétion et nettement plus de classe. Avec une hauteur de 30 cm et une masse de 5,2 kg, il a tout de suite une allure fort sympathique. Les quatre arcs de cercle épurés qui contournent l’optique donnent un vrai cachet à ce mini cyclope et le couronnent bien noblement. La base arrondie épouse parfaitement les formes des bras. Deux poignées discrètes et pratiques y trouvent place malgré ses dimensions réduites et la présence de grilles de ventilation. Les finitions ne sont pas parfaites, mais il faut regarder de près pour apercevoir les très légers défauts de raccord de pièces. L’afficheur et ses quatre boutons tactiles se distinguent particulièrement de la coque mate de l’ensemble de par leur brillance. Côté connecteurs, il y a très peu de place donc le minimum requis : alimentation Powercon true 1 avec repique et XLR in/out trois broches. Trois broches ? Si la place est disponible, nous ne dénigrons jamais une entrée et sortie XLR trois broches en plus du cinq points mais à choisir, ne vaut-il mieux pas préférer ces dernières ? La documentation est disponible en papier ou téléchargeable sur Internet. Elle est en six langues (dont le français) et est assez bien détaillée. Par contre, les informations de démontage et de maintenance y sont malheureusement absentes. Le point d’accroche est unique et se fait à l’aide d’une platine oméga, serrez bien sinon ça tourne tout seul. L’emplacement pour l’élingue de sécurité est bien présent.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières News publiées par le magazine

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un email de confirmation.

Share This