CHAUVET INTIMIDATOR SPOT 255 IRC

CHAUVET INTIMIDATOR SPOT 255 IRC

CHAUVET INTIMIDATOR SPOT 255 IRC

avril 2018 | Test Lumière & Vidéo

Sous-titre

Chauvet joue sur deux tableaux, le pro et le DJ. Parfois la frontière est bien mince entre ces deux univers, en témoigne l’Intimidator 255 (quel nom !), qui n’a pas à rougir de la qualité des machines pro de Chauvet.

L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Il est blanc ! On dirait un stormtrooper ! Blanc avec des vis noires. Bon, il existe aussi en noir. Les angles sont marqués, l’aspect fait un peu dur, mais il présente bien avec ses bras carrés. La tête est en forme de poire, la lentille frontale est à focus manuel. Par contre, il n’y a pas de poignées sur la base… Mais il ne pèse que 5,7 kg. Il repose sur quatre petits rehausseurs qui dégagent deux supports de crochet. L’élingue s’accroche sur un anneau à visser dans la base, pour poser la machine vous devez dévisser cet anneau, au risque de le perdre. Et sans anneau, vous accrocherez l’élingue à un crochet, ce qui est interdit…. Nous notons la présence d’une trappe pour accéder directement aux gobos facilement interchangeables, idée sympathique et efficace. La face de connexion est « univers DJ » avec des XLR trois points et des embases secteur non verrouillables, mais avec une repique. L’afficheur couleur est joli mais avec quatre boutons minuscules et situés près de la carrosserie. Juste à côté, vous avez le récepteur IR de la télécommande. Le « quick start guide » est multilingue dont une version en français. Pour le mode d’emploi complet, il faudra chercher sur le Web et il est en anglais, dommage

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This