Concours Eurovision de la chanson 2018

Concours Eurovision de la chanson 2018

Concours Eurovision de la chanson 2018

juillet 2018 | Reportage Lumière & Vidéo

Un article de

FRÉDÉRIC FAYARD

La plus grande scène d’Europe

Le plus grand concours musical au monde (et également le plus ancien) est devenu l’une des plus grosses scènes à l’échelle internationale. Côté lumière, on rassemble ici un système beaucoup plus important que les plus imposantes productions nord-américaines, surtout cette année. L’aventure a commencé pour moi il y a trois mois lorsque SONO Mag, m’a proposé d’être le témoin français de cet incroyable événement.

Les plus fi dèles lecteurs de SONO Mag se souviennent peut-être des bancs d’essai que je rédigeais pour SONO Mag il y a plus de dix ans. C’est avec joie que j’ai accepté d’être l’un des envoyés spéciaux du magazine pour partager avec les lecteurs passionnés de lumière comme moi la fabuleuse aventure de l’Eurovision Song Contest 2018 à Lisbonne. J’avais déjà eu la chance, l’année précédente à Kiev, d’être invité aux répétitions et ainsi de voir l’incroyable machine de l’Eurovision à l’œuvre grâce à Elation, qui fournissait une grosse partie du kit en Ukraine. Cette année, deux marques se partageaient près de 60 % du kit light. Clay-Paky by Osram et Ayrton by Golden See. Pour un fabricant de projecteurs de spectacles, être présent sur une scène aussi prestigieuse est un grand privilège, mais c’est aussi l’épreuve du feu car l’installation commence six semaines avec le show de la finale et le système tourne 24 h/24 et 7 j/7. C’est également un moyen de communication gigantesque car l’Eurovision fait aujourd’hui partie des émissions de télévision les plus regardées au monde. L’organisation et la rigueur sont donc les maîtres mots. Mais pas seulement, car le spectacle est aussi une fenêtre sur notre futur professionnel quant à l’organisation nécessaire et aux outils utilisés. L’année dernière, déjà, on voyait pour la première fois quatorze poursuites groundcontrol de PRG en action. Toute la maintenance du système était organisée via une application sur smartphone. Et la gestion des pass faisait l’objet d’un département indépendant avec site Internet dédié.

L’événement est démesuré, mais parfois, c’est la petitesse de ces chiffres qui est impressionnante, à l’instar du temps de changement de plateau qui doit s’effectuer en… quarante-cinq secondes maximum ! Inutile de dire que tout est millimétré, et ça n’est pas un euphémisme, je vous en parlerai plus loin… Cela vous paraît exagéré ou impossible ? Et bien dites vous que la production de l’Eurovision est une machine extrêmement bien rodée, qui fait appel à ce qui se fait de mieux en solutions techniques, en équipements et en équipes techniques. L’un des régisseurs sur place nous parlait de son expérience sur le Super Bowl américain, et avec l’Eurovision, nous sommes clairement au même niveau d’exigence et de compétence. Je vous ai mis l’eau à la bouche ? Tant mieux, venez avec moi, je vous emmène dans les coulisses de l’Eurovision 2018 !

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This