DIGICO

DIGICO

DIGICO

4 Juin 2018 | Son

Digico n’en finit plus d’innover. Après l’Area4, place à la présentation du système Quantum 7, le moteur de processing équipant les consoles SD. Nouveau hardware, donc, mais bien évidemment compatible avec les SD7 existantes, pour une expansion des capacités de mixage jusqu’à six-cents canaux à 96 kHz ! Ce sont alors près de six-mille entrées/sorties qui peuvent être déployées dans l’univers audionumérique de Digico. Le module Quantum 7  est également équipé de huit connecteurs MADI assignables et de deux slots DMI (Digico Multi-Channel Interface) permettant de transporter l’audio via un réseau IP, ainsi que d’autres protocoles optionnels grâce aux cartes de la gamme DMI. De nouvelles fonctionnalités voient également le jour, comme le Nodal Processing ou encore la fonction True Solo.

Suite au succès de la gamme de préamplis/convertisseurs 32 bits « John Stadius » qui pousse les performances audio des consoles Digico encore plus loin, il était naturel que le même soin soit apporté aux convertisseurs de sorties. C’est chose faite avec la carte de huit sorties analogiques 32 bits DAC au format XLR. Une latence de 0,89 ms, 120 dBu de dynamique, un rapport signal/bruit de -98 dBu et une linéarité impressionnante sont de vraies valeurs ajoutées ! L’implémentation dans les consoles SD de la fonction Generic OSC (Open Source Control) permet le contrôle bi-directionnel d’équipements via le protocole OSC. Lors de son utilisation, on trouve donc en bas de l’écran une interface contrôlée par les huit rotatifs et les huit boutons situés juste en dessous. Exemple concret d’utilisation avec D&B Audiotechnik qui permet de déployer le contrôle de son moteur de processing Soundscape DS100. L’interactivité entre mixage et processing de diffusion va donc encore plus loin.

Enfin, Digico et L-Acoustics ont décidé de s’allier en proposant un contrôle du système de son immersif L-ISA en natif sur les consoles SD. Jusqu’à quatrevingt-seize canaux peuvent être désignés comme « L-ISA Channels » en proposant un contrôle en accès direct du panoramique, de la profondeur et de l’élévation, paramètres enregistrés dans des mémoires dédiées. Ils sont ensuite partagés avec le contrôleur L-ISA via le réseau qui déploie instantanément les signaux dans les sources de diffusion concernées. ■

Share This