DLIVE POUR LES COMÉDIES MUSICALES

DLIVE POUR LES COMÉDIES MUSICALES

DLIVE POUR LES COMÉDIES MUSICALES

24 Mar 2018 | News Son

L’historique Opera House de Thomaston (Connecticut) s’est équipé d’un système Allen & Heath dLive S Class composé d’une surface S5000, DM48 MixRack et DX32 Expander. La saison musicale 2017 y programmait Spamalot, Hairspray, Mamma Mia!, Le Journal d’Anne Frank, C’est une vie merveilleuse et Grease. C’est Ian Jones, alias Dr. Jones, ingénieur indépendant qui mixe souvent dans ce lieu, qui a recommandé le matériel, lequel a été installé par DNR Laboratories de Watertown, CT. Jones utilise les Deep EQ et les compresseurs internes du dLive pour travailler individuellement les sons des micros voix. « Ensuite, je fais descendre tous ces micros dans un seul sous-groupe, précise-t-il. Et je corrige le sous-groupe pour me débarrasser de tout feedback. » Jones ajoute : « J’adore la nouvelle révision du firmware dLive qui me donne soixante-quatre compresseurs multibandes et autant d’égaliseurs dynamiques. » Jones se sert des effets dLive pour améliorer les instruments et les voix. « J’utilise le pitch shifter et tout d’un coup, ma section de quatre cordes sonne comme douze et une seule voix de backing ressemble à un chœur. Les transitoires sont maîtrisées et affinées via la fonction transient controller intégrée. Dans un spectacle de rock, on a besoin de beaucoup de punch et de clarté. Donc, je crée un sous-groupe de batterie et j’utilise le transient controller pour booster l’attaque. Ensuite, j’ajuste les gains de sustain et d’entrée et de sortie selon mes besoins. » ■

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

Share This