Downtown Strasbourg

Downtown Strasbourg

Downtown Strasbourg

avril 2016 | Reportage Son

Un studio dans une poudrière !

Un studio réparti sur deux sites de 150 m² aménagés dans une ancienne poudrière, ce n’est pas si fréquent ! Depuis 2008, Didier Houbre a installé les studios Downtown, à Strasbourg, dans ces locaux historiques, où le voisinage n’est pas un problème…

Didier Houbre, le propriétaire des studios Downtown, est originaire de la région de Strasbourg. Dans les années 1980, il étudie la chimie et joue comme guitariste dans un groupe de rock. Comme beaucoup, ledit groupe enregistre une maquette dans un studio du coin… « Ça ne s’était pas très bien passé, on avait payé cher pour un résultat pas terrible. Alors j’ai acheté un Tascam Porta-One, un quatre pistes cassette, et comme le batteur était parti, nous avons utilisé, pour nous enregistrer, un ordinateur Yamaha CX-5, une boîte à rythmes Roland TR-707 en synchro sur la cassette en FSK, le tout avec un DX7 et un synthé Roland. » Toute une époque…

À L’USINE

Didier maquette d’abord son groupe, puis un autre qui répète dans le même local qu’eux (au sous-sol d’une usine Knorr désaffectée). Il passe vite au huit pistes à bande (un Fostex R8), et monte un studio associatif en 1990, avec un certain Philippe Dubich (devenu aujourd’hui sonorisateur d’Indochine et d’Archive, entre autres). Après une courte période Akai MG1214, Didier adopte le multipiste numérique modulaire Tascam DA-88 : deux, puis trois, puis six lorsqu’il crée un second studio dans le même local d’usine. Magnétophones remplacés, en 2002, par un puis deux Pro Tools (Didier a conservé toutes ses configurations informatiques depuis le début, pour relire éventuellement des projets). Les meilleures choses ont une fi n : en 2004, l’ancienne usine Knorr est rasée. Didier trouve alors un accord avec la municipalité de Strasbourg pour louer des locaux pas comme les autres : une ancienne poudrière abandonnée, dans les remparts de la ville. « Elle date de 1877, c’est marqué au-dessus de la porte ! », nous fait-il remarquer. « Après la victoire de 1870, les Allemands ont occupé l’Alsace et la Moselle, et érigé des fortifications autour de Strasbourg. Les Français ont tout récupéré en 1918. Nos locaux actuels ont servi à plein de choses au fil des années, même d’abris pour les SDF, mais ils étaient abandonnés quand nous sommes arrivés. »

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières News publiées par le magazine

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un email de confirmation.

Share This