La Cité des Arts

La Cité des Arts

La Cité des Arts

juin 2018 | Reportage Son

Un article de

COLOMBE DE GARAM

Saint-Denis-de-la-Réunion

Inauguré en février 2016, ce véritable village artistique logé au sein d’un enchevêtrement de voies rapides au nord du chef lieu réunionnais compte trente espaces, de la petite salle de répétition musique de 4 m x 4 m jusqu’au Fanal, pouvant accueillir quatre-cents spectateurs assis et mille deux-cents debout et en passant par le mythique Palaxa, le « New Morning réunionnais », où chaque artiste de l’île rêve de se produire un jour. Pour la petite histoire, un projet de Zénith avait été imaginé sur l’île de La Réunion, mais des changements de majorité politique ont induit son abandon au profit de l’îlot Jeumont, qui accueille aujourd’hui la Cité des Arts. Le budget initial, calibré Zénith, a été transposé, ce qui a permis d’envisager un site d’envergure.

Conçue Conçue pour accompagner tous types d’artistes, en musique acoustique, opéra, théâtre, musiques actuelles, dance … la Cité des Arts se veut avant tout un lieu de résidence, une fabrique artistique ambitieuse inspirée de schémas culturels métropolitains. « Nous sommes ici dans un modèle proche du 104 de Paris, nous confie Claude Marmillod, le directeur technique, et la Cité des Arts est unique dans tout l’océan indien. » Et comme dans les autres lieux culturels de ce gabarit, d’aucuns regrettent que l’on ait progressivement vu ici une évolution dans l’utilisation des lieux. La diffusion de spectacles, l’accueil d’événements institutionnels, de conventions, de lancements de produits… a peu à peu pris une place à côté des accompagnements d’artistes. Avec pour enjeu l’équilibre du budget de fonctionnement. Mais revenons au but premier de la Cité, le soutien des artistes.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This