Le Bikini 2

Le Bikini 2

Le Bikini 2

avril 2017 | Reportage Son

Au bonheur des musiques amplifiées

Ouvert en 1983, Le Bikini, une petite boîte de nuit au bord de la Garonne, devient en quelques années LE haut lieu de la scène musicale toulousaine puis se forge une réputation nationale et internationale. Le 21 septembre 2001, la catastrophe de l’usine AZF raye le Bikini de la carte, mais il ne quitte pas le cœur des Toulousains. Pendant six ans, bien que devenue SDF, l’équipe continuera à organiser des concerts dans tous les lieux de la région, soutenue massivement par les artistes, le public et les autorités locales. Puis Le Bikini rouvrira ses portes en 2007 sur la commune de Ramonville et reprendra sa place dans le paysage scénique, les bords du canal du Midi ayant remplacé les berges de la Garonne.

Le Bikini version été : ambiance conviviale au bord de la piscine.

A l’origine, c’est d’abord une belle histoire de famille avec, dans les rôles principaux, deux passionnés de musique et de spectacle, les frères Sansonetto, Hervé et Fabrice, soutenus par leurs proches. Le Bikini doit sa réputation à une programmation novatrice et à des activités diversifiées. Pendant l’été, alors que les têtes d’affiches tournent sur les grandes scènes et les festivals, Le Bikini se transforme en plage, avec restauration et piscine. Il accueille régulièrement Les Curiosités du Bikini, au prix d’entrée très abordable de 10 €, et offre l’opportunité de découvrir des nouveaux talents. Certains d’entre eux comme Lilly Wood and the Prick, qui ont débuté au Bikini, remplissent maintenant des Zenith.
Pendant le week-end, la programmation se tourne vers une ambiance club/électro tandis que les concerts en semaine vont de la variété, reggae, pop, aux musiques les plus extrêmes, comme ce fut le cas lors de notre visite.

Audio-Lum

Retour au Bikini* des débuts. Hervé Sansonetto travaille régulièrement avec Jean-Luc Petit, dit « Speedos », personnage incontournable de la scène toulousaine, connu de tous les groupes locaux et des orchestres de bal. Hervé lui propose de prendre en main l’organisation logistique et technique des concerts et en trois semaines, Speedos monte sa structure avec l’équipement personnel dont il dispose. Des importateurs lui font confiance et mettent du matériel à disposition ; à charge pour lui de le payer en douceur et sans crédit ! Avec le partenariat du Bikini, une base solide garantissant une centaine de dates par an, la petite entreprise Audio-Lum étoffe sa clientèle, accroît son parc de matériel, engage des techniciens, travaille en réseau avec d’autres prestataires possédant le même type d’équipement et surtout, le même état d’esprit. En 2007, Audio-Lum devient SARL en établissant une étroite collaboration avec…

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières News publiées par le magazine

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un email de confirmation.

Share This