Lizières libère la musique et le son

Lizières libère la musique et le son

Lizières libère la musique et le son

septembre 2015 | Reportage Son

Studio résidentiel, centre de culture et de ressources tourné vers les pratiques du corps et de l’esprit, lieu de création musicale ou simplement de repos, Lizières, c’est un peu tout cela en même temps. Visite guidée avec le maître de céans, Ramuntcho Matta, artiste pluridisciplinaire.

Ouvrons le dictionnaire au mot lisière, nom féminin (ancien français liste, bordure, du germanique lista, ou ancien français lis, féminin de lice, fil de trame), ligne non clairement défi nie entre un domaine et un autre. Bord, extrémité d’un lieu. Exemple : la lisière d’un champ. Lizières, tel est le nom choisi par Ramuntcho Matta pour son projet. Il y accueille des artistes en résidence, propose des temps de rencontre avec différents publics, des stages, des séminaires, offre des espaces d’hébergement, de création, un studio d’enregistrement, une salle de projection, un espace atelier et d’exposition.

UN LIEU UNIQUE

À environ 1 h 30 de Paris, direction est, le site a été choisi pour son positionnement géographique national, au carrefour de l’Ile-de-France, de la Picardie et de la Champagne-Ardenne, mais aussi international, car l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg sont tout proches. Situé sur la petite commune d’Epaux-Bézu, le domaine de trois hectares comprend la maison principale, le « Château », comme l’appellent les riverains, et des bâtiments annexes : des anciennes écuries, un colombier, une petite grange, les anciens logements du personnel, ainsi qu’un parc entre le petit-bois, un ruisseau et le village.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This