Native S5

Native S5

Native S5

décembre 2015 | Test Dj & Prod

Un article de

MELYNA BERTI

Stems, le multipiste pour Dj

C’est jeudi 29 octobre au Badaboum, à Paris, que Native Instruments a présenté une nouvelle approche du DJing grâce au format multipiste appelé Stems. Ce sont des fichiers audio multicanal qui contiennent un morceau décomposé en plusieurs éléments musicaux (par exemple la batterie, les basses, la mélodie et les voix), que l’on peut ensuite traiter individuellement et de manière inédite lors d’une performance live. Le performeur peut créer à la volée des remix créatifs et personnalisés. Cette nouvelle idée du mix est destinée aux DJs traditionnels et aux utilisateurs de contrôleurs qui sont déjà habitués à intégrer dans leur set beaucoup d’effets, à éditer les morceaux en temps réel pour en faire des remix, à rajouter des Loops ou des instruments ; en somme, tout un tas de choses hybrides entre le DJ set et le live.

Ce nouveau format, lisible sur les lecteurs multimédia du marché compatibles mp4, permet de franchir une étape dans le DJing. Il est désormais possible de proposer des sets plus évolués plutôt que de jouer simplement le morceau en stéréo. Pour extraire les Stems, il suffit d’aller sur le site stems-music.com et de télécharger l’outil gratuit Stem Creator Tool. Disponible en version Windows et Mac en 64 bits, Native Instruments prévoit de développer une version 32 bits. Niveau utilisation, il suffit d’importer dans ce logiciel non pas ses Bounces stéréo mais des exports multipistes. On peut y mettre quatre pistes et le mix principal (le fichier stéréo). Le Stem Creator Tool stocke alors les quatre pistes Stems du morceau dans un même fichier stem.mp4. Ainsi, grâce à cette extension, il peut être utilisé de la même manière audio stéréo.

Aujourd’hui, le standard Stems est réservé aux produits Native Instruments Traktor. Cependant, il est fort probable que dans quelques mois, ces fichiers soient compatibles avec d’autres marques. Le format Stems n’est pas disponible en WAV, ce qui se comprend puisque les WAV sont au mieux stéréo. L’encodage se fait actuellement uniquement en AAC 320 kbps, un algorithme à compression de donnée destructive, mais dont le résultat reste convenable. Toutefois, le fabricant aurait pu utiliser le BWF, Broadcast Wave, un format qui conserve la qualité du WAV en s’ouvrant au multicanal. Peut-être plus tard ?

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE DJ & PROD, LIRE AUSSI…