NICK NRG1401

NICK NRG1401

NICK NRG1401

janvier 2018 | Test Lumière & Vidéo

Il Rinascimento del Trecento

DTS lance ici un pari risqué : un projecteur wash 23 LEDs RVBB. Vous pensez que c’est vu et revu ? Certes, mais le but ici est de se démarquer, de proposer quelque chose d’élégant et d’efficace, simple à exploiter tout en restant abordable financièrement et avec le haut niveau de qualité qui est devenu la signature de DTS. Pari tenu ?

L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Le Nick NRG1401 possède une bien étrange structure. A première vue rien d’exceptionnel, mais si nous observons d’un peu plus près la base, elle a une forme assez rigolote, conique et tronquée. DTS a misé sur un aspect simple et professionnel avec une touche de singularité : les poignées sont détachées de la base. Nous ne nous risquons pas à les décrire, mais elles sont scindées en deux parties et reliées du centre à la base par un simple moulage de la coque. Cela nous semble suffisant pour manipuler les 13 kg de la machine, poids parfaitement dans la norme pour cette gamme. Les deux bras aux dimensions généreuses sont arrondis et donnent une allure dynamique et sympa en forme de ballon de rugby. Décidément, les Italiens prennent leurs distances avec le ballon rond ! Enfin peut-être ai-je l’imagination trop débordante…

Quoiqu’il en soit, c’est assez original et nous aimons ! La tête abritant les vingt-trois LEDs reste ronde, sans grande surprise, et dotée des trois petites touches de couleur caractéristiques de DTS, ce qui renforce notre sympathie envers le Nick. Les coques noir mat sont fort jolies et d’une grande qualité. La finition du produit est absolument irréprochable. Côté afficheur, la démarche est surprenante : il est petit et carré dans un rond grisâtre, lui-même inscrit dans un carré sur une base ronde. Vous suivez ? Les quatre boutons ronds sont en relief, il faut bien appuyer dessus dans l’axe pour les utiliser, c’est un peu agaçant, et je trouve l’afficheur trop petit bien que haut en couleur et de bonne définition. De plus, les caractères blancs sur fond bleu clair, c’est un peu vicieux et ça me fait encore penser qu’il faut que j’aille chez l’ophtalmo.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières News publiées par le magazine

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un email de confirmation.

Share This