NUMARK NTX1000 DENON DJ VL12 PRIME

NUMARK NTX1000 DENON DJ VL12 PRIME

NUMARK NTX1000 DENON DJ VL12 PRIME

avril 2018 | Test Dj & Prod

Un article de

David Duriez

Deux platines vinyles de compétition

Ce n’est plus un secret pour personne, le disque vinyle est revenu sur les platines et il a l’air bien parti pour y rester. Que ce soit pour une utilisation club ou simplement pour la maison, la galette noire s’offre un retour en grâce et la classique platine tourne-disque également. Dominé par Technics avec la légendaire SL1200MK2 (et ses petites sœurs successives), le marché voit apparaître depuis quelques mois de nouveaux appareils. Novateurs pour certains, ou d’un classicisme redoutable pour d’autres, ils répondent à la demande grandissante d’une nouvelle génération soucieuse de retrouver le toucher physique du disque, que ce soit en utilisation DVS (mix numérique avec des disques timecodés et un ordinateur) ou avec les derniers pressages rares et limités glanés chez un disquaire survivant d’une époque qu’on croyait révolue. Nous avons donc sélectionné deux platines récentes, la Numark NTX1000 et la Denon DJ VL12 Prime, afin d’en faire le tour et de constater s’il s’agit d’une véritable renaissance ou d’un simple effet mode avec son lot de gadgets

C’ÉTAIT MIEUX AVANT ?

Ayant manipulé de multiples modèles de platines ces trente dernières années, j’avais hâte de déballer les deux machines malgré une légère anxiété en repensant à certains tournedisques testés par le passé. Car disons le tout de suite, la SL1200MK2 de chez Technics n’a jamais été remplacée dans le cœur des DJs platinistes, que ce soit en scratch ou en mix tempo, et dans tous les genres de musique. Une hégémonie qui dure depuis des années (la platine a été conçue en 1978) et en partie due à sa robustesse et sa fiabilité, ainsi qu’à son mécanisme d’entraînement direct (sans courroie) et à son châssis lourd anti-vibrations. Une platine longtemps imitée mais jamais égalée. De fait, certaines platines vendues dans les années 1990 étaient simplement inutilisables, et leurs noms résonnent dans mon souvenir comme les basses dans leurs caisses beaucoup trop légères. Parfois, le simple fait de toucher le plateau créait des interférences ou du bruit dans les enceintes. Quand ça ne faisait tout simplement pas sauter le bras.

DANS LA RUBRIQUE DJ & PROD, LIRE AUSSI…

Share This