Plus de 1 800 projos pour l’Eurovision

Plus de 1 800 projos pour l’Eurovision

Plus de 1 800 projos pour l’Eurovision

octobre 2017 | Reportage Lumière & Vidéo

Un article de

COLOMBE DE GARAM

Clay Paky et Elation à l’honneur

C’est la troisième année que Jerry Appelt et Florian Wieder collaborent pour créer l’espace scénique et l’habillage lumineux de l’événement, suivi par onze-mille spectateurs sur place, mais surtout deux-cents millions de téléspectateurs dans le monde. Cette année, le délai entre la signature des contrats et le show n’aura été que de cinq mois. C’est bien peu de temps entre la feuille blanche et le point final de la conception technique d’un spectacle de cette ampleur.

L a scénographie prévoit une gigantesque arche qui semble comme suspendue sur le proscenium de 350 m2 , dont le sol est entièrement constitué d’écrans vidéo, tout comme l’immense fond de scène semi transparent. Spectacle des superlatifs, l’Eurovision a nécessité le déploiement de plus de 1 800 luminaires, et plus de 1 000 m2 de murs de LEDs.

A l’aplomb du centre de la scène, la colossale structure mobile tridimensionnelle est surnommée « la ruche ». Elle évolue entre l’arche et le mur vidéo du fond de scène pour délivrer l’éclairage principal des artistes. Les trois premiers étages de la ruche sont équipés de cent-cinquante-six Clay Paky Scenius Unico, pour, comme nous le dit Jerry Appelt, « constituer une sorte de couteau suisse très flexible, à la fois efficace pour l’éclairage des artistes et les besoins de la télévision.

Chaque portion de structure est indépendante et sous contrôle depuis la régie, tant du point de vue des déplacements que du type et de la qualité de la lumière. » John van Look, responsable du rigging, complète : « Je suis en charge de tout ce qui bouge dans la structure, qui accueille quarante tonnes de matériel et énormément de moteurs. L’installation est très complexe et durant le spectacle, nous devons parfois agir simultanément sur cent-dix moteurs parmi tous ceux accrochés au dessus de la scène et du public. En pratique, il y a toujours de multiples choses à ajuster, et la principale préoccupation est la sécurité pour l’événement qui doit répondre aux préconisation ANSI Z83, la norme juste en dessous de la Z84 qui s’applique, elle, aux installations nucléaires ! »

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Abonnez-vous à la Newsletter SONO Mag

Rejoignez notre mailing list pour recevoir les dernières News publiées par le magazine

Votre inscription a bien été prise en compte ! Vous allez recevoir un email de confirmation.

Share This