Salle Gramoun Lélé

Salle Gramoun Lélé

Salle Gramoun Lélé

juin 2018 | Reportage Son

Un article de

COLOMBE DE GARAM

CRR Saint-Benoît

Inaugurée en 2007, cette salle de six-cents places est bâtie sur la côte est de l’île, celle qui est arrosée par les pluies. La salle Gramoun Lélé, du nom de scène de Julien Philéas, musicien réunionnais né en 1930 à Saint-Benoît et figure du Maloya, a été imaginée pour recevoir les auditions du conservatoire voisin. Elle aurait été initialement très peu utilisée, et il se dit que seuls quelques meetings politiques auraient alors occupé les lieux épisodiquement. Mais ces temps sont révolus. Aujourd’hui, sous l’impulsion d’une nouvelle volonté des élus et le recrutement d’une équipe dynamique, sa location est ouverte à tous. La salle travaille en étroite collaboration avec le conservatoire, mais elle accueille aussi des spectacles scolaires, des concerts, des one man shows et des événements en tous genres. Depuis 2015 ont été investis plus de 600 000 € en son et lumière, pour permettre cette reconversion.

La côte au vent, où se situe Saint-Benoît, est arrosée par les pluies, et une série d’aqueducs bâtis à partir des années 1980 a permis d’alimenter avec cette précieuse eau douce la côte ouest, plus aride, mais également bien plus peuplée, et au développement démographique constant. Juste retour des choses que de permettre à la diversité culturelle, historiquement plus répandue sur la côte ouest, de venir irriguer la côte est. L’ouverture de la salle à une grande variété de spectacles a permis de désenclaver culturellement Saint-Benoît et ses alentours. La culture a été rendue accessible sans qu’il ne soit nécessaire à la population de se déplacer trop loin.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This