Turbosound iQ12

Turbosound iQ12

Turbosound iQ12

janvier 2016 | Test Son

All inclusive !

Tony Andrews commença à fabriquer des enceintes en 1970 puis fonda la société Turbosound en 1978 avec, entre autres, l’aide de John Newsham. En 1992, ils quittent la boîte pour créer la marque Funktion One. Turbosound fait partie des quelques enseignes mythiques qui ont marqué l’histoire de la sonorisation. Rachetée maintes fois depuis, elle intègre en 2012 le groupe fondée par Uli Behringer, Music Group (Behringer, Midas, DDA, Klark Teknik, Lake, Lab.Gruppen, etc.).

La gamme iQ que nous abordons dans cet article est composée de quatre enceintes large bande, de la 8’’ (iQ8) à la 15’’ (iQ15) en passant par la iQ10 et la iQ12, complétées par deux caissons de basses, le iQ15B (15’’) et le iQ18B (18’’). Les quatre premières partagent toutes le même moteur d’aigus 1’’ et les mêmes caractéristiques à une différence près, le haut-parleur de graves évidemment. Pour cette gamme d’enceintes large bande amplifiées, Turbosound a fait le pari de se différencier de la concurrence par l’ajout d’un traitement numérique du signal évolué, comme par exemple la fonction Speaker Modelling censée émuler le son de différentes enceintes réputées. Les transferts technologiques étant monnaie courante au sein de Music Group, c’est à Klark Teknik qu’a été confié cette mission. Nous allons dans ce banc d’essai tester le modèle iQ12.

DESCRIPTION DU SYSTÈME

L’iQ12 est construite en fibre de verre, bi-amplifiée (filtrée en actif) et équipée d’un moteur d’aigus 1’’ et d’un 12’’ pour le grave. Equipée de deux amplificateurs classe D pour un total de 2 500 W (puissance programme), cette enceinte est capable de fournir 125 dB SPL en crête à 1 m pour une bande passante utile à ±3 dB allant de 52 Hz à 18 kHz. La face de connexion audio analogique est réduite aux deux entrées combo XLR/Jack notées A et B, qui peuvent recevoir un signal au niveau ligne (+4 dBu) ou micro (-22 dBu), chacune reliée en parallèle à une sortie XLR. Le niveau de chaque entrée est contrôlé par un potentiomètre rotatif et le mélange final (ce qui est diffusé par l’enceinte) est disponible sur la sortie XLR « Mix Output ». Contrairement à la plupart des concurrentes, cette enceinte possède une entrée audio numérique sur RJ45 (une RJ pour l’entrée et la deuxième pour relier un autre appareil, jusqu’à sept au total) qui acceptent le réseau développé par Music Group, Ultranet. Ce réseau permet de transporter 16 canaux audio numériques (24 bits ; 44,1/48 kHz) sur un câble Cat5, ainsi que de contrôler certains paramètres des appareils.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This