Xstagelight

Xstagelight

Xstagelight

mars 2018 | Reportage Lumière & Vidéo

Comment perdre son argent en une leçon

Je pense que bon nombre d’entre vous a reçu, ou reçoit, des propositions plutôt intéressantes, du moins sur le papier, d’achat de projecteurs directement en Chine. Les prix sont effectivement plus qu’attrayants et il est bien naturel d’être tenté, voire d’essayer. Le problème est que parfois cela se passe très mal et que la note finale se révèle être particulièrement douloureuse. En règle générale, les perdants ne se vantent pas de leur mésaventure et les fabricants peu scrupuleux peuvent continuer à frauder en toute impunité. Nous avons pu échanger avec un collègue qui a mangé sévèrement et qui a le courage d’en parler. Il est grand temps d’ouvrir le dossier des « lightspaper ».

Germain Bellanger est président de l’association Light Conception en Loire-Atlantique, près de Nantes. Le parc de matériel de l’asso est conçu pour effectuer des prestations de « voisinage » de type familial ou associatif, avec du son et de l’éclairage. Pour s’équiper, les membres de l’association cherchent les bonnes affaires, que ce soit en occasion ou en achat neuf à prix réduit, c’est-à-dire en déstockage et pourquoi pas directement en importation auprès du fabricant chinois XLighting via son site xstagelight.com

SONO Mag : Comment les as-tu connus ?

Germain Bellanger : J’étais à la recherche de lyres à LED beam wash sur Internet. Quand j’ai vu leur site, j’ai été intéressé et je leur ai acheté six appareils à un prix correct. C’était mon premier achat, pour une petite somme, et tout s’est très bien passé.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This