Le réseau pour tous

Le réseau pour tous

Le réseau pour tous

mars 2017 | Test Son

Un article de

Cédric Huet

Agora chez les Bretons… au festival Yaouank

Avec des spectacles de plus en plus élaborés et des technologies qui évoluent à la vitesse de la lumière, il devenait compliqué d’assurer la qualité de très nombreuses liaisons analogiques, qui plus est lorsque vous aviez deux plateaux, huit heures de show, des dizaines de groupes, un enregistrement multipistes ainsi qu’une diffusion broadcast télé. L’avènement du numérique, et notamment du réseau, pour véhiculer tout ce petit monde a donc été un tournant majeur dans le spectacle. Mais comme nous en voulons toujours plus, les choses se sont alors compliquées du côté des réseaux. Et sans la présence d’un spécialiste sur un spectacle ou une tournée, les situations hasardeuses commençaient à se multiplier. C’était sans compter sur la société Agora, développeur mais aussi prestataire au long cours, et la création du Ghost, qui rend l’utilisation du réseau de nouveau agréable, simple et astucieuse. Quoi de mieux que d’aller voir Agora chez les Bretons, lors du festival Yaouank ! SONO Mag vous explique tout, nom d’un menhir !

Son, lumière, vidéo, commandes, réseaux d’ordres et communication, machinerie, gestion des HF… plus aucun corps de métier ne peut aujourd’hui se passer de l’utilisation de réseaux. Or les protocoles sont bien évidemment nombreux compte tenu du nombre de fabricants présents sur le marché, mais également du fait de l’absence d’accords clairs entre eux sur la mise en place d’une norme unique pour chaque type de transmission. On pouvait donc facilement se retrouver avec plusieurs protocoles différents, tous basés sur une architecture de réseau, mais non compatibles entre eux en point-à-point. Il fallait donc avoir les bonnes idées, ou les bonnes habitudes, pour pouvoir créer des réseaux finalement compliqués à base de switches traditionnels destinés principalement au monde de l’informatique. Et un spécialiste pour gérer tout ça !

UNE INTERFACE NOVATRICE ADAPTÉE

L’idée d’Agora avec Ghost était de créer une plateforme réseau au Gigabit, dans un écrin s’approchant le plus possible des critères et des souhaits des professionnels de l’audiovisuel, et permettant de créer et de gérer facilement les réseaux les plus complexes sans connaissances techniques particulières, notamment grâce à l’implémentation de nombreux protocoles prédéfinis. Nous avions d’ailleurs présenté ce produit lors du salon Prolight + Sound à Francfort en 2016.

Mais quoi de mieux que d’en parler avec l’un de ses concepteur, David Rocher, dans une configuration live assez complexe, lors du festival Yaouank qui se déroule au Parc des Expositions de Rennes chaque année…

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This