Médecine du travail et spectacle vivant

Médecine du travail et spectacle vivant

Médecine du travail et spectacle vivant

décembre 2017 | Eco & Social

La santé au travail dans les entreprises du secteur culturel

Tout employeur, quel que soit son secteur d’activité, a pour obligation de se doter de moyens pour assurer la surveillance et la prévention de la santé de ses salariés au travail. Ceux du spectacle vivant n’échappent pas à la règle, et cette veille est assurée par des médecins du travail relevant d’un organisme unique : le Centre médical de la Bourse, le « CMB », bien connu des salariés du métier.

PRÉAMBULE

Mandaté par les organisations d’employeurs des arts du spectacle, ce lieu unique interentreprises, créé en 1958, a pour compétence exclusive le suivi sur le territoire national de la santé au travail des intermittents du spectacle. Mission : assurer la prévention de la santé au travail et des risques professionnels particuliers aux métiers du spectacle. Situés à Paris, les services du CMB bénéficient à l’identique aux salariés intermittents non Franciliens, grâce à des accords conclus avec des services de médecine du travail en région. Le CMB est l’interlocuteur unique, tant des employeurs du spectacle que des salariés intermittents. Checkup des missions du CMB.

RAPPEL HISTORIQUE

Grace à la loi n°46-2195 du 11 octobre 1946, portant sur l’organisation des services médicaux au travail, la prévention des maladies professionnelles et des accidents du travail a été rendue obligatoire dans toutes les entreprises privées. Il est ainsi fait obligation aux employeurs d’organiser la surveillance médicale des salariés, de respecter les conditions d’hygiène et de sécurité au travail, de façon à éviter toute dégradation de leur santé, physique ou mentale.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA MÊME RUBRIQUE, LIRE AUSSI...

Share This