ZOOM AERO RHYTHMTRAK ARQ

ZOOM AERO RHYTHMTRAK ARQ

ZOOM AERO RHYTHMTRAK ARQ

octobre 2016 | Test Dj & Prod

Un article de

David Duriez

Devenez le seigneur de l’anneau

Zoom, société japonaise, était plutôt connue jusqu’ici pour ses enregistreurs numériques, audio et vidéo et ses stations d’enregistrement multipistes. Dans ce contexte, la sortie de l’ARQ fut une belle surprise : un instrument digital résolument novateur, tourné vers les musiques électroniques et avec une approche inédite de la performance scénique. Mais finalement, de quoi ce drôle d’engin est-il capable ?

AU DÉBALLAGE

Je vais être franc, lorsque j’ai reçu l’ARQ pour effectuer mon premier test, je me suis demandé ce que j’allais bien pouvoir en dire tellement le produit est atypique, tant par son design que par son positionnement sur le marché du live électro : l’ARQ, c’est une machine tout-en-un, une groovebox avec une surface de contrôle… circulaire et amovible ! Après quelques recherches, je m’aperçois que depuis le Namm de janvier 2016, l’engin est accueilli tièdement sur les forums, avec des avis souvent uniquement basés sur les photos ou sur le concept lui-même. Taxé de jouet ou de frisbee, le concept sur le papier a l’air de mal passer, et malgré la liste des innombrables fonctions inclues, l’instrument peine à convaincre l’internaute lambda. Alors qu’en est-il vraiment ? Dès le déballage (j’ai apprécié la bulle en plastique rigide protégeant l’appareil à l’intérieur du carton), on est surpris par la qualité de fabrication de l’ARQ. Si c’est un jouet, c’est un jouet pour les grands, et si on considère le prix de vente public (599 € TTC) on était en droit de l’attendre. Le produit est solide. La base est composée de plastique et de métal de qualité, bien assemblés. L’anneau, clou du spectacle, possède également une excellente finition en silicone et encore une fois, en plastique de qualité. Ça ne craque pas dans la main et ça ne grince pas à la moindre manipulation. Très bon point. Ne reste plus qu’à brancher la base et la connecter (à un ampli ou une table de mixage) via deux prises jack 6,35 mm. Un potentiomètre de volume de sortie est disponible. La base doit également être connectée au secteur via un transfo (fourni). Elle s’occupe de recharger l’anneau qui, lui, fonctionne sur batterie.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE DJ & PROD, LIRE AUSSI…

Share This