CHROMATEQ CQSA 1024

CHROMATEQ CQSA 1024

CHROMATEQ CQSA 1024

mars 2019 | Test Lumière & Vidéo

Le player lumière universel

Chromateq nous propose un contrôleur lumière utilisable aussi bien pour des prestations live que pour des projets d’installations fixes. Ce boîtier, compatible avec les logiciels maison LED Player et Pro DMX, peut piloter de une à cinq zones de manière simultanée sans ordinateur. Le principe est d’assurer une polyvalence redoutable et une facilité déconcertante à un prix réduit.

L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Ce boîtier en plastique noir est effectivement très discret. Doté de 12 boutons rétro-éclairés et d’un afficheur alphanumérique sept segments, il laisse entrevoir une utilisation sobre et simple. Il est équipé de deux embases XLR 3 broches femelles qui servent aussi bien en entrée qu’en sortie pour deux univers DMX, avec donc éventuellement une fonction splitter, trois ports RJ45, deux in/out pour linker ou transmettre en ArtNet et un pour les commandes externes (module de télécommande IR, capteurs…). Un port USB est présent, nécessaire pour l’interfaçage sur PC. Le mode d’emploi et les pilotes sont sur CD-Rom avec tous les autres produits de Chromateq. Il a l’immense avantage de fonctionner aussi bien sous Windows, Mac que Linux. Son port SD lui donne la possibilité d’augmenter sa mémoire avec adjonction d’une carte. 

LE CONCEPT ET LA MANIPULATION

Le fonctionnement est simple. Vous branchez votre PC sur l’appareil, vous programmez en mode connecté puis, soit vous restituez « live » avec votre PC, soit vous utilisez le boîtier en toute indépendance. La restitution se fera alors en synchro sur une horloge interne ou en sélectionnant les séquences à l’aide des 12 boutons. Les déclenchements peuvent aussi être gérés par une interface Midi, des contacts secs ou une télécommande infrarouge optionnelle. En mode connecté, le clavier de l’ordinateur peut être mappé en trigger….

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This