LINEA RESEARCH 48M06

LINEA RESEARCH 48M06

LINEA RESEARCH 48M06

mars 2018 | Test Son

De la puissance à revendre, et en toute sécurité

Linea Research est une jeune firme d’outre-Manche, créée en 2003 par quatre passionnés issus de l’industrie audio professionnelle, et spécialisée dans la fabrication d’amplificateurs multicanaux et de processeurs. Ils nous ont confié un modèle de la série 48M, proposé en plusieurs puissances (1 250 W, 750 W, 400 W) et bourré d’électronique. Il dispose de huit canaux de puissance (la série 44M n’en a que quatre). Dans un domaine fortement concurrentiel, voyons si ce condensé de technologie saura se démarquer.

Le parti pris de Linea Research est de tout produire en interne. Pas de sous-traitance, aussi bien en ce qui concerne le hardware que le software. Ceci est d’autant plus louable que la conception d’électronique traitant de telles puissances dans un espace aussi réduit n’est pas triviale, et nécessite de solides compétences. Comme on le verra, l’ampli utilise à fond toutes les ressources offertes par les DSP et l’électronique de commutation moderne. On a ici bien plus qu’un classique amplificateur.

LE MATÉRIEL

L’amplificateur est contenu dans un coffret 2U assez peu profond, et c’est une performance puisque l’on y trouve huit canaux donnés chacun pour 750 W. Il reste relativement lourd (12,5 kg), mais respire la robustesse. En face avant, on trouve un afficheur assez large, permettant d’effectuer un maximum d’opérations de configuration en local et d’afficher des messages de fonctionnement. A gauche, les quatre bargraphs des canaux d’entrée équipés de DSP et les boutons poussoirs permettant la navigation à travers les trois sous-groupes de paramètres : Input représentant les quatre canaux d’entrée, Output les huit amplis en sortie. A droite de l’afficheur, les codeurs rotatifs permettant d’agir sur les valeurs, puis les boutons Mute et signalisations des huit amplis de puissance. Dans la logique Linea Research, l’ampli est hiérarchisé en « modules » :

− un « drive module » représente un ensemble entrée DSP + amplis de sortie (une entrée pouvant être affectée à plusieurs amplis, comme on le verra plus loin),

− un « module preset » est un ensemble de paramètres pour un « drive module » donné et peut être rappelé à tout moment, − un composant représente les paramètres d’un canal d’entrée ou de sortie.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This