9 enceintes autonomes sur batterie

9 enceintes autonomes sur batterie

9 enceintes autonomes sur batterie

juillet 2019 | Dossier du mois

Quels seront les critères déterminants ?

Pour sonoriser correctement la répétition de la fête de l’école, le meeting d’athlétisme ou encore la cérémonie au monument aux morts, il n’est pas toujours commode et rapide de pouvoir accéder à une source d’alimentation en 220 V. La mise en place et le câblage des enceintes dans le cadre d’une sonorisation en multipoint d’un cocktail est une opération parfois longue et fastidieuse. Afin de répondre efficacement à cette demande, de plus en plus de fabricants nous proposent des enceintes autonomes sur batterie, avec parfois un grand nombre de modules optionnels, qui apportent la solution la plus adaptée aux différentes attentes des utilisateurs. Notre dossier compare les principaux modèles disponibles sur le marché.

Afin de coller pleinement à l’utilisation type de ces enceintes, nos tests se déroulent à la halle des sports Jacques-Bedei de Viry-Châtillon, dans l’Essonne. Nous remercions pour cette mise à disposition Monsieur le maire et le service des sports de la commune. Cette halle, principalement dédiée à l’athlétisme, possède dans sa grande longueur une piste de plus de 50 m. Son extrémité est occupée par un terrain de rink hockey. Les dimensions totales du lieu sont d’environ 100 m par 40 m avec une hauteur sous charpente plus que confortable. On y pratique notamment le saut à la perche. Les mesures et tests sont effectués avec les enceintes directement posées sur une table et non sur pied comme à notre habitude. D’une manière générale, une grande partie des utilisateurs de ce type de produit ne les hissent pas sur pied pour la simple et bonne raison qu’ils n’en ont pas. Ils la posent donc sur une table, une chaise, voire, même si ce n’est pas à conseiller, directement au sol. Neuf produits participent à ce test. Nous vous les présentons de gauche à droite :
Alto Transport 12, Anchor Liberty
Platinum 8000, BST IPS10-250, DAP Audio PSS-110 MKIII, dBTechnologies B-Hype M, Mipro MA-808, Proel Free 10LT, Phonic Safari 3000, TAG Mediax. 

LES MORPHOTYPES DE CES ENCEINTES

Les enceintes testées sont réalisées en polypropylène, sauf un modèle avec baffle en bois. Elles possèdent un trolley avec poignée rétractable et roulettes permettant un transport aisé, sauf une qui intègre le trolley à sa housse de protection optionnelle. Ce concept de trolley, qui s’est généralisé sur les bagages compacts de type cabine avion et sur des modèles plus volumineux, exige une grande qualité de fabrication pour assurer la longévité. Leur réparation et leur remplacement n’est généralement pas possible sans passer par le SAV du distributeur. Le haut-parleur de grave utilisé dans ces modèles est un 10”, à l’exception d’une enceinte qui est montée avec un HP en 12”. Elles sont équipées d’un ou plusieurs microphones sans fil. En option, il est parfois possible d’acquérir un microphone de type cravate ou serretête. Elles disposent aussi généralement d’un module de liaison Bluetooth. Deux modèles n’offrent pas cette possibilité pourtant très recherchée par les utilisateurs. Elles reçoivent, ou peuvent recevoir en option, un lecteur de carte SD et de clé USB. Encore régulièrement utilisé au sein de certains établissements scolaires, le disque compact n’est pas oublié. On trouve parmi les fabricants représentés dans ce test des modèles qui offrent un lecteur de CD. Des options beaucoup plus pointues sont parfois disponibles.

 

La possibilité d’émettre en HF à partir d’une enceinte maîtresse pour diffuser le même signal sur des enceintes esclaves munies du module de réception adapté en fait partie. La rapidité de mise en œuvre est l’un des critères décisifs dans le choix de ce type d’enceinte. En supprimant le câblage, on gagne en temps et en sécurité. La mise en place d’un kit en multidiffusion peut rapidement se révéler assez fastidieuse dans la pose et la protection des alimentations électriques et du câblage audio. On comprend rapidement l’avantage de l’utilisation d’enceintes autonomes. Ce type de demande est à mettre en parallèle avec l’utilisation des projecteurs à LED autonomes. Concernant les batteries, elles sont majoritairement de type Pb, autrement dit au plomb. Certains fabricants ont installé des modèles de type Li-ion, lithium-ion. Pour l’utilisateur, cette différence se traduit principalement par un gain de poids. La masse moyenne des enceintes de notre test équipées en batterie Pb est de 17,4 kg pour une moyenne de 14,1 kg sur les versions Li-ion. Ce résultat plus faible de 3,3 kg intègre l’enceinte équipés du hautparleur de 12”. Ce modèle étant parmi les plus lourds, le gain de poids apporté par l’utilisation des batteries Li-ion est indéniable.

un article de

aurore bouit / thierry brugier

Pin It on Pinterest

Share This