A vous les studios !

A vous les studios !

A vous les studios !

18 Mar 2021 | News Éco & Social / Divers

Studios de légende, secrets et histoires de nos Abbey Road français, par Manuel Jacquinet

Pour la 1ère fois, un beau livre, largement illustré et contenant des documents exclusifs, s’attache à raconter l’histoire des grands studios d’enregistrement français. Plus de 15 d’entre eux sont légendaires, beaucoup ont disparu. Ce livre leur rend hommage, ainsi qu’aux ingénieurs du son et musiciens de studios qui y passent une sacrée partie de leur existence.

Même le Canard Enchainé en parle et conseille cette balade littéraire et géographique

« Dire que personne n’y avait pensé : consacrer tout un album aux studios français, ces dizaines de lieux magiques, plus ou moins cachés, dont beaucoup sont à Paris (Pathé, CBE, Mega, Marcadet, etc.) mais pas tous (Super Bear à Berre-les-Alpes, Miraval au Val, Condorcet et Polygone à Toulouse, le château d’Hérouville, etc.). Connus de la profession mais ignorés du grand public, ils ont vu défiler non seulement toute la chanson et le rock français, de Brel à Ronnie Bird en passant par Louise Attaque, mais aussi des stars venues du monde entier, comme Bowie, Prince, Ray Charles, les Stones et les Pink Floyd, nombre de ces studios et de leurs équipes rivalisant avec ceux qui font la crème du son anglo-saxon.

Fan plus qu’éclairé, Manuel Jacquinet a interviewé plus de 160 personnes, artistes ou ingénieurs du son, remué des montagnes d’archives, déniché des documents inédits (par exemple la seule photo existante du studio Miraval ). Il est allé jusqu’à Stella-Plage, à la rencontre de l’encyclopédique Renaud Huvet, qui lui a confié, entre autres, une lettre à lui écrite en 1970 par Gérard Manset, à la sortie de « La Mort d’Orion », chef-d’œuvre au noir intergalactique dont on fête le cinquantenaire — Manset qui fut l’un des rares chanteurs, comme Michel Berger, à créer son propre studio. On croise des allumés, des passionnés, des hauts en couleur, Eddie Barclay ou Bernard Estardy (disparus), Malek ou Georges Blumenfeld (toujours aux manettes), ou encore Perpetua (la femme de ménage d’Hérouville qui fascinait Bowie) … Cette balade aussi chahutée qu’enchantée donne envie de monter le son ! » Jean-Luc Porquet, dans le Canard Enchainé, le mercredi 16 Décembre 2020.

Plus de 56 studios sont mentionnés ou font l’objet d’un chapitre dans le livre dont des studios temporaires, car certains se sont logés dans des hôtels, des gares SNCF !

Malpaso Radio Caroline Media – 354 p. –  39€  ■

Pin It on Pinterest

Share This