Antelope Edge

Antelope Edge

Antelope Edge

juillet 2019Test Son

Micros avec modélisation en post-production

On connaît Antelope pour ses cartes son, et en particulier la qualité des horloges implantées. Le fabricant complète son catalogue d’une série de microphones. Fidèle à son goût pour l’innovation, la marque a associé ses micros à des plug-ins maison pour permettre, au-delà de la classique prise de son, le choix de la directivité ainsi que la modélisation timbrale de certains des micros parmi les plus respectés, dont on déduira sans peine la référence à la silhouette de l’icône qui les symbolise. Un Antelope Edge remplacerait-il à lui seul la valise de micros du studio ?

La gamme de micros Edge se compose de cinq références, allant du modèle Go avec connexion USB jusqu’à l’imposant Quadro (plus de 30 cm de longueur), ce dernier incluant deux capsules double membrane de 34 mm et permettant une multitude de configurations de prise de son. Le fabricant nous a généreusement fait livrer trois des références, le Quadro déjà cité, le Solo et le Duo. Nous reviendrons en aparté sur le Quadro, dont l’atypicité vaut le détour. Mais nous avons choisi de pousser dans leurs retranchement les modèles Solo et Duo, présentant un équilibre polyvalence/coût/praticité qui nous semble très favorable. Les micros sont livrés dans une mallette métallique. Les dimensions des deux corps restent classiques pour des micros statiques. Pour la masse, le modèle Duo, à double membrane, pèse 560 g, sans l’accastillage. C’est très proche de la masse d’un Neumann U87.

CHOISIR SA DIRECTIVITÉ AVEC L’EDGE DUO

Le choix de directivité est permis grâce à la double membrane. Le câble fourni est spécifique, en forme de bretelle finissant par deux XLR qui délivrent le signal de chacune des deux capsules. C’est à partir de ces deux signaux que le processeur pourra créer les différentes directivités des micros émulés. De prime abord, rien de nouveau, donc. Le vénérable Neumann U87, créé voici plus de cinquante ans, et bien d’autres modèles existant, proposent déjà le choix entre cardio, omni et bidirectionnel. Cependant, alors que la commutation se réalisait historiquement dans le domaine analogique par un principe de somme/différence des signaux des deux capsules, notre Edge Duo permet, via son processeur numérique, d’aller plus loin. Non seulement les diagrammes polaires omni, cardio et bi sont disponibles, mais également toutes les formes intermédiaires entre ces directivités « classiques ». Vous souhaitez par exemple « élargir » votre cardio, rien de plus facile, c’est à portée de clic sur l’interface utilisateur virtuelle. Edge Duo vous ouvre une palette infinie de directivités pour vous adapter à tous les cas de figure sans forcément disposer d’une multitude de micros.

Un article d'

Eric Moutot

Pin It on Pinterest

Share This