Audio Sud

Audio Sud

Audio Sud

janvier 2017 | Reportage Entreprise

Un article de

Alain-Marc Malga

Un distributeur devenu fabricant

Ce n’est pas le fruit du hasard si Audio Sud a traversé presque quatre décennies et surmonté leurs lots de difficultés conjoncturelles. Aujourd’hui propriétaire des marques Eclipse, Hortus et TAG, l’entreprise a gagné le pari de son autonomie et ne s’est jamais aussi bien portée.

En 1979 est créé Audio Sud, une société qui a pour activité l’importation et la distribution de matériel de sonorisation auprès d’un réseau de revendeurs, intégrateurs et prestataires.

Une époque florissante que Francis La Spina résume avec humour et nostalgie mêlés : « C’est comme le bonheur, on ne le savait pas. » En 1995, un enchaînement de catastrophes hypothèque le devenir de l’entreprise.

Tout commence avec le retrait d’un associé et la perte de Encor Audio et de Ecler, deux des trois marques principales importées et distribuées par Audio Sud. L’année suivante, la société perd avec DAS sa dernière carte maîtresse. S’ensuit une chute de presque 100 % du chiffre d’affaires et la sombre perspective de disparaître corps et biens à court terme.

Mais Francis La Spina rebondit et trouve avec Mc Cauley une assise confortable permettant à l’entreprise de concrétiser un projet beaucoup plus ambitieux : la fabrication, seul remède pour ne plus être tributaire des seules marques et fabricants. Une démarche téméraire au regard de la situation précaire de l’entreprise, mais Francis La Spina trouve dans le financement les moyens de ses ambitions.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA MÊME RUBRIQUE, LIRE AUSSI...

Share This