Audio-Technica série 3000 numérique

Audio-Technica série 3000 numérique

Audio-Technica série 3000 numérique

mai 2022Test Son

Rendez-vous avec la transmission numérique

Audio-Technica fait partie des principaux acteurs de l’audio professionnel mais aussi grand public. La marque japonaise fut la première à proposer des platines vinyles à un prix accessible sans sacrifier la qualité. La nouvelle série 3000 propose le meilleur des séries 3000 et 5000 analogiques et marque pour la première fois l’utilisation d’une transmission numérique. Le marché des liaisons HF est en expansion permanente et Audio-Technica se donne les moyens de répondre aux demandes actuelles des clients pour l’intégration et de prendre un souffle nouveau sur le marché du spectacle vivant.

PREMIER COUP D’ŒIL

Auparavant au format demi-rack, cette nouvelle version passe au format double récepteur 1U. Celui-ci a une armature métallique robuste, aucun compromis n’a été fait ni sur la structure, ni sur la finition. Les deux grands écrans LCD sont parfaitement lisibles quel que soit l’angle de vision. La navigation s’effectue avec la molette « control », qui est aussi un bouton poussoir pour valider les choix. À gauche de chaque écran, deux boutons ont pour rôle de modifier l’affichage. Celui du bas permet de choisir si c’est le nom, la fréquence ou le duo groupe-canal qui est affiché en grand. Le bouton du haut bascule l’affichage sur les VU-mètres RF et audio. Ils sont larges et gradués, on conserve toujours les principales informations sur « l’état de la liaison » sur une petite partie gauche. Le port de synchronisation infrarouge est à côté du bouton de mise en service de l’appareil à gauche. Le choix a été fait de ne pas ajouter la prise casque présente sur la série 5000.

La face arrière du récepteur est plus sobre et laisse peu de place à l’erreur de branchement ! Elle est identique à la série 5000. Côté RF, quatre connecteurs BNC sont présents pour assurer deux rôles distincts : les connecteurs IN reçoivent les antennes A et B, il faut activer l’alimentation 12 V dans le menu si on utilise des antennes actives, puis les connecteurs OUT permettent de nourrir en cascade jusqu’à quatre autres récepteurs double. Côté audio, l’assiette n’est pas très copieuse et me laisse un peu sur ma faim…

Chaque canal dispose d’une sortie XLR symétrique. La bascule de niveau ligne ou micro est accessible dans le menu audio. La prise jack asymétrique de l’ancienne série 3000 a été supprimée. Je trouve dommage l’absence de sortie AES. Pour profiter d’une chaîne numérique entière, la seule possibilité est le port Dante qui sert également à la connexion avec le logiciel maison Audio-Technica : Wireless Manager. La présence du Dante sur cette liaison HF est presque incontournable, c’est un ajout important car ce n’était pas le cas sur l’ancienne série.

Le micro-main a été revisité pour transmettre un signal numérique. Le corps du micro a l’air solide. L’écran LCD s’éteint au bout de quelques secondes, très appréciable pour la discrétion. La mise en route du micro se fait à l’intérieur de celui-ci. Le menu est complet, je navigue très aisément à travers les fonctions audio, RF et diverses. Rien ne manque. On retrouve le réglage de gain, le coupe-bas, la fréquence, le nom, la puissance d’émission, le verrouillage, le cryptage et un son de test. Je n’oublie pas le petit bouton magique nommé « fonction » qui est en accès discret sous le micro. Il permet notamment de basculer sur une fréquence de secours instantanément ! Bien vu, Audio-Technica. Du côté du boîtier de poche, sa conception en plastique a l’avantage d’en faire un élément léger, mais avec le désavantage d’être moins robuste que ne l’est le micro-main. En revanche, les accès et les fonctionnalités font de cet émetteur un produit intéressant. J’apprécie particulièrement le port de synchronisation infrarouge à l’arrière. Plus besoin d’ouvrir le capot ou de retourner l’appareil. Les fonctions sont accessibles à l’intérieur, exactement comme le micro. À côté de l’antenne et du fameux bouton « fonction » également présent, le body pack dispose d’un mute facilement accessible pour un présentateur qui aurait besoin d’être autonome. 

Un article de

MAtthieu speck

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This