augment3d etc

augment3d etc

augment3d etc

mars 2020Reportage Lumière & Vidéo

Boostez votre réalité

Fin 2019, ETC France proposait un événement à l’Académie Fratellini pour présenter la prochaine version du logiciel équipant ses consoles lumière de la gamme Eos. A l’aide des informations de Philippe Roy (dit Pilou), coordinateur de projets de terrain et démonstrateur Eos pour ETC France, faisons le tour d’Augment3d, un outil qui viendra bientôt étendre les possibilités qu’Eos offre aux éclairagistes.

Eos, écosystème de consoles encore relativement méconnu en France (au profit des consoles Congo de la même marque), vient peu à peu remplacer les anciens systèmes, à commencer par celui des grandes salles, avec de nombreux opéras et théâtres déjà équipés. Ce n’est cependant pas un logiciel récent, sa version 1.0 étant sortie en 2006 (soit deux ans avant celle de la GrandMa2). Mais, par le biais de mises à jour hardware (les consoles sont toutes dans leur deuxième version) et software (le logiciel est actuellement en version 2.9), Eos a su rester au goût du jour, performant et efficace. C’est justement à l’occasion du passage en version 3.0 d’Eos qu’ETC se propose de révolutionner le quotidien des éclairagistes avec Augment3d (prononcez Augmented).

C’EST QUOI AUGMENT3D ?

A première vue, Augment3d est un simple visualiseur 3D intégré aux consoles. Eos n’est pas le premier système à
proposer ce genre d’outils, mais il essaye ici d’apporter un vent de nouveauté. Il se présente comme un onglet du logiciel, dans lequel le pupitreur pourra visualiser son plan de feux afin de réaliser des pré-encodages, d’éditer des cues ou de visualiser à l’avance la suite du spectacle. Sa particularité est la capacité qu’aura l’opérateur d’utiliser une interface de réalité augmentée et les avantages qu’elle implique. Au niveau construction, Augment3d propose une grande librairie d’objets afin de permettre à l’opérateur de réaliser salle, gril et décor. Chaque élément peut être placé, déplacé et étiré d’un simple clic de souris afin de créer un espace dans lequel vivra son plan de feux. Toute machine patchée dans la console apparaît ensuite dans l’espace 3D et peut être positionnée à son emplacement. Une vue dans le patch permet plus d’options, comme la définition d’une couleur ou d’un gobo, et de manipuler les couteaux du projecteur.

Cependant, à l’instar des solutions concurrentes, il ne faut pas voir Augment3d comme un logiciel du type Wysiwyg, Capture, Spotlight ou Vision. Il ne dispose pas (pour le moment) d’outils évolués de dessin, d’une librairie de structure, d’un mode d’édition de plans de feux ou d’une gestion du stock de matériel. Par conséquent, Augment3d accepte l’import de fichiers 3D en provenance de nombreux outils de CAO. La multitude de références – DWG, DXF, OBJ, SKP, 3DS, Collada… – permet d’importer un plan de salle quel que soit le format dans lequel il a été créé.

Un article de

alexandre roy

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This