Beyerdynamic Fox

Beyerdynamic Fox

Beyerdynamic Fox

décembre 2020Test Son

Suivez le renard !

Au cours des dernières années, la popularité des podcasts n’a cessé de grandir, créant une demande de microphones « plug and go », comme ce micro USB cardioïde à large membrane. Et, bien que le slogan de Beyerdynamic conseille de « suivre le renard », ce petit microphone pourra vous accompagner n’importe où, grâce à sa taille compacte et à sa construction robuste. Avec son look radio rappelant une référence américaine bien connue, le Fox est un microphone USB simple, bien construit et facilement transportable qui affiche d’emblée sa vocation : l’enregistrement vocal.

Fondée en 1924 par Eugen Beyer, qui pensait que le cinéma « représentait une nouvelle opportunité », et demeurée depuis toujours une entreprise familiale, Beyerdynamic a radicalement influencé et promu l’enregistrement audio et la reproduction sonore. Des produits comme le premier casque dynamique DT 48 (1937), le premier microphone dynamique de qualité studio M 19 (1939), ont été des références dans ce domaine.

Avec le Fox, on sent tout de suite qu’on a quelque chose de sérieux en main. Le micro est livré avec une grille métallique anti-pop amovible, un support de table et un câble USB orange fluo de 2 m, facilement repérable. Le dessous du support de table est revêtu d’un matériau caoutchouté antidérapant. Le Fox dispose de deux entrées : une pour le câble USB-C à l’arrière et une pour l’entrée casque de 3,5 mm, qui permet un monitoring sans latence.

Le micro est doté sur sa face avant d’une touche Mute et de deux boutons – l’un pour le mixage de retour en direct et l’autre pour le réglage du volume du casque. Le filtre anti-plosives se clipse en alignant le collier sur le logo Beyerdynamic. La touche Mute est très utile pour qui souhaite gérer une interview sans être devant son clavier d’ordinateur.

À L’USAGE

A l’arrière du micro, le bouton de gain à deux positions, faible ou élevé, manque à mon avis de sensibilité. En mode faible, il est trop bas, et en position élevée, trop puissant. Il doit y avoir une habitude à prendre pour le manipuler.

Pour avoir testé le micro avec et sans filtre, je peux affirmer que celui-ci fait une différence marquée en protégeant contre les plosives et les fricatives (bruits p, b, f, s, sh). Il affiche un très bon rendu sur les voix en champ proche. Léger et compact, le Fox sera le compagnon idéal du podcasteur itinérant (prévoir une housse de transport).Sa faculté à enregistrer de l’audio 24 bits/96 kHz est un plus. Sa sortie casque est très propre, et la capacité d’équilibrer les signaux de retour du micro et de l’ordinateur permet de s’affranchir des problèmes de latence.

un article de 

gisèle clark

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This