Beyerdynamic MC 840

Beyerdynamic MC 840

Beyerdynamic MC 840

mars 2016Reportage Son

un article de

fabrice chantôme

Un outsider neutre et polyvalent

Si les micros Beyerdynamic ont occupé le devant de la scène dans les années 1970-1980 avec les artistes les plus illustres de l’époque, Pink Floyd et David Bowie en tête, la marque s’est ensuite laissé distancer par ses concurrents et parfois compatriotes. Pour citer Wolfgang Leute, chef des ventes internationales de passage à Paris en novembre dernier : « La compagnie s’est assoupie, telle la Belle au bois dormant… mais aujourd’hui, elle a rouvert un œil, et bientôt nous l’espérons, le deuxième ! » Autrement dit, Beyerdynamic est bien déterminé à reprendre sa place en Live et en studio avec de nouveaux produits à la hauteur de son illustre passé, comme en témoigne ce MC 840.

Le MC 840 est le successeur du MC 740 apparu à la fin des années 1980 et dont il reprend la physionomie générale avec la forme particulière de la tête. Celle-ci abrite la capsule à large diaphragme double membrane plaquée or développée par la firme d’Heilbronn qui bénéficie d’une suspension élastique dédiée. Un large choix de directivités est proposé, pas moins de cinq pour être précis : omnidirectionnelle, cardioïde, cardioïde large, hyper cardioïde et en figure de huit. Le choix se fait par la rotation d’une classique molette mécanique sur l’avant du micro. Rappelons aux lecteurs qui n’auraient pas l’habitude des micros multi directionnels que le changement de polarisation de la capsule s’accompagne de l’émission d’un bruit bref mais assez violent qu’il vaut mieux éviter d’envoyer dans les enceintes ou les casques. Fermer la tranche d’entrée où est raccordé le micro est vivement conseillé !

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This