CADAC

CADAC

CADAC

26 Mai 2018 | News Son

La firme anglaise offre la possibilité de profiter des performances audio dont elle a le secret à un prix très compétitif en dévoilant sa console de mixage numérique CDC 5. Plus compacte que ses grandes sœurs, elle se distingue notamment par un unique grand écran tactile (23,5’’), permettant de naviguer rapidement dans l’interface qui déploie quarante-huit canaux d’entrée et trente-deux bus de sortie dont vingt-quatre assignables. Le petit écran autonome habituel, bien qu’absent physiquement, peut être consulté par un simple glissement de doigts sur le grand écran ou via un bouton de raccourci. Cadac s’est notamment focalisé sur la présence d’un grand nombre de boutons assignables (deux banques de dix boutons à deux couches répartis de chaque côté des faders), ainsi que sur le nombre d’entrées/sorties en local pour un total de seize entrées analogiques, huit entrées/sorties numériques AES3, et huit sorties analogiques. Malgré son souhait de se positionner en entrée de gamme, aucun compromis n’a été fait sur la conception de la CDC 5. On y trouve toujours l’interface Waves 64 i/o intégrée, des processeurs SHARC 32/40 bits à virgule flottante, ou encore seize racks d’effets stéréo. Le PL&S était également l’occasion pour Cadac de présenter sa console phare CDC 7-S, évolution majeure de la CDC 7. Offrant dorénavant cent-vingt huit entrées et cinquante-six bus de sortie configurables, elle bénéficie toujours du même soin de conception, de workfl ow, et d’une qualité audio reconnue. D’autre part, le protocole propriétaire développé par Cadac, le réseau MegaCOMMS, permet de travailler avec une ultra faible latence. En effet, celle-ci est mesurée à 400 us, soit trente-sept samples, des entrées déportées aux sorties de la console, en passant par tout le processing et les convertisseurs AD et DA, à 96 kHz. Une proposition alléchante pour ceux qui veulent dépasser les normes. ■

Share This