CAHIER TECHNIQUE #2 Les basses électriques

CAHIER TECHNIQUE #2 Les basses électriques

CAHIER TECHNIQUE #2 Les basses électriques

mars 2019 | Tutoriel Son

Un article d'

Eric Moutot

CAHIER TECHNIQUE N°2

SOLUTIONS DE PRISE DE SON STUDIO ET LIVE

“Sauf si le son de l’ampli est très typé, ou si le musicien joue dans un ampli de guitare par exemple, je n’utilise la plupart du temps que le son de la DI. Et c’est vrai en live comme en studio. Le son d’un micro devant le haut parleur m’apporte souvent plus d’ennuis que de solutions. Dans le signal de la DI, je trouve la précision, mais aussi l’ultra profondeur de l’infra. J’utilise parfois une DI Palmer reliée en sortie de tête d’ampli pour avoir dans le son la couleur de l’électronique de l’ampli. Sur scène, j’ai aussi utilisé deux amplis face à face en plaçant un AudioTechnica 4050 entre les deux en directivité figure en 8. Le son est propre est très punchy. ”
“Charles de Schutter”

Différentes configurations d’ampli pour basses existent, disposant d’un ou plusieurs hautparleurs. Certains modèles ont plusieurs voies ; graves et aiguës, et autant de haut-parleurs. Les principes de base de positionnement des micros peuvent s’inspirer de ceux admis pour les amplis de guitares. Mais les micros choisis sont différents, et il est fréquent que le son direct de l’instrument soit aussi utilisé dans le mixage. On a alors le choix d’insérer une DI entre la basse et l’ampli, ou, quand c’est possible, de récupérer la sortie ligne de l’ampli de l’instrument. Par ce biais, on dispose du son de l’instrument « teinté » de la couleur des circuits électroniques et des corrections timbrales, voire des effets ajoutés par le musicien.
Sans sortie ligne, il est possible d’insérer une DI spécifique capable d’accepter le signal puissant de la sortie d’ampli pour en extraire une modulation au niveau ligne alimentant directement la console de mixage, comme sur l’illustration ci-contre. Vous retrouverez dans le tableau des micros le choix de DI de nos invités.

Share This