CarmenCita

CarmenCita

CarmenCita

septembre 2019Reportage Son

La salle que je veux, quand je veux

En 1996, le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) avait développé Carmen, un outil numérique capable de modifier l’acoustique naturelle des salles de spectacle et de l’adapter à tous les types de musique non amplifiée. Installé dans plusieurs lieux internationaux prestigieux, le système se décline aujourd’hui en solution pour les salles de plus petite jauge sous le nom de CarmenCita. Présentation.

Il existe actuellement deux solutions pour transformer l’acoustique d’une salle : de façon passive, comme le fut l’espace de projection de l’Ircam dans sa version originelle, ou de façon active. C’est cette dernière technologie que nous allons regarder de près aujourd’hui. Opéra, chorale, musique de chambre, orchestres, théâtre, tous les styles acoustiques ont besoin de lieux adaptés à leur représentation. Cependant, les budgets manquent souvent pour entretenir des bâtiments et des salles de spectacle dédiés à chaque expression artistique. Le CSTB a donc travaillé à l’élaboration d’un système actif, ajustant en temps réel les caractéristiques d’une salle afin d’en modifier la réverbération naturelle. Ici, le son est capté par des micros disséminés dans la salle, retraité et réinjecté par des haut-parleurs. Le but est de recréer un espace virtuel aux surfaces recalculées. Il est ainsi possible d’ajouter de la réverbération afin de donner de l’ampleur à une salle de théâtre, dont l’acoustique sèche est d’ordinaire peu adaptée à la musique acoustique. Notez qu’en mode « actif », il est mathématiquement difficile, voire impossible, de faire le contraire. On ne transformera pas le son d’une cathédrale en chambre anéchoïque !

 

un article de 

gisèle clark

Pin It on Pinterest

Share This