Christophe tire sa révérence

Christophe tire sa révérence

Christophe tire sa révérence

17 Avr 2020 | News Éco & Social / Divers

La première fois que je l’ai rencontré, c’était chez Olivier Bloch l’Ainé (Studio de La Frette). Puis, lorsqu’il a installé son propre studio chez lui, on lui avait vendu un magnéto 16 pistes MCI qu’il avait fait pailleter en mauve métallisé, comme un des jukebox qu’il collectionnait. Pour sa gentillesse, son humilité, et son indéniable talent sur le travail sonore, j’aimais beaucoup Christophe et la dernière fois que je l’ai revu, c’était avril 2014 au Père Lachaise, pour les funérailles de René Ameline (fondateur des studios Ferber). Christophe nous a quittés, mais ses chansons demeureront à jamais dans nos cœurs. Il y a les “tubes” bien sûr : “Aline”, “Les Mots Bleus”, “Senorita”, “Les Paradis Perdus”, mais aussi des titres moins connus à (re)découvrir, et “Alcaline”, la meilleure reprise d’une chanson de Bashung enregistrée à ce jour, qu’Alain avait écrite en hommage à…Christophe. La boucle est bouclée. Hey les gars, si vous jammez tous les deux, envoyez-nous un signe ! ■

G.Clark.

Pin It on Pinterest

Share This