CLAY PAKY ALEDA B-EYE K10

CLAY PAKY ALEDA B-EYE K10

CLAY PAKY ALEDA B-EYE K10

novembre 2015Test Lumière & Vidéo

La belle abeille

Ce projecteur a deux très bonnes raisons de figurer dans ce dossier. Tout d’abord, il dispose bien de 19 LEDs 15 watts, ensuite il est splendide et possède de très beaux atouts avec son mode Beam, sa pixelisation et sa lentille rotative. Nous avons déjà eu le plaisir de désosser sa grande sœur, la K20 B-Eye, et de l’examiner sous toutes ses coutures. La revue du K10 est donc aussi simple qu’agréable à réaliser.
L’ASPECT, LE SYSTÈME D’ACCROCHE, LA MANIPULATION, LE MODE D’EMPLOI

Il n’y a rien à redire sur le système d’accroche. Attention, la lyre se verrouille en Pan, mais pas en Tilt, ce qui est un peu surprenant. L’afficheur et sa manipulation sont simples : 4 flèches et un bouton. Une alimentation sur batterie est prévue pour un adressage sans secteur et on peut facilement retourner l’afficheur, qui reste accessible dans toutes les positions. Le mode d’emploi est seulement en anglais, mauvais point. Nous aimons beaucoup la connectivité RJ45 pour une commande directe en ArtNet, d’autant plus que la distribution du signal peut ensuite se faire en DMX, l’Aleda faisant donc office de node ArtNet DMX. De même, le RDM fonctionne, nous l’avons testé. Une petite critique au passage, lorsque le projecteur perd le DMX, il ne garde pas ses valeurs de zoom ! Etonnant.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This