Colorsonic : maître intégrateur en club

Colorsonic : maître intégrateur en club

Colorsonic : maître intégrateur en club

mars 2020Reportage Dj & Prod

Une démarche son, lumière et vidéo novatrice

Depuis plusieurs années, la Côte d’Azur a adopté le méga-clubbing, une pratique et un type d’établissement jusque-là réservés à Ibiza. Nombre de clubs de luxe ont alors franchi un cap, choisissant des solutions architecturales et techniques plus ambitieuses alliant audio, lighting et écrans vidéo non conventionnels. Colorsonic est l’un des principaux artisans de cette (r)évolution.

Retracer le parcours de Gérard Giraudon, le patron de Color- sonic, éclaire la métamorphose des activités de son entreprise. DJ dans les années 1970, notamment chez Régine, il fait partie de l’aventure du Palace jusqu’en 1982. Il commence à faire ses armes avec Célino Sanchez, concepteur talentueux de la société Decoma (et créateur de CS Signature, une marque de produits sono/DJ dans les années 1980 et 1990 devenue mythique). A ses côtés, en quelques années, il se forme aux aspects techniques du monde de la nuit, puis part à Nice fonder sa société, Colorsonic, en 1986 – se positionnant d’emblée sur le marché des établissements haut de gamme de Paris et de la Côte d’Azur.

PAS DU MATÉRIEL, MAIS DES CONCEPTS

« En 2005, Colorsonic a complété nos activités d’équipement par la mise en valeur de lieux et l’éclairage dynamique, plus de la vidéo en utilisant des pixels LED RVB (la suite pour les Guetta, Le Cab avec Ora Ito) – ce qui nous a poussé davantage vers le côté architecture d’intérieur et solutions sur mesure, explique Gérard. Vers 2011-2012, à l’occasion de leur rénovation, plusieurs établissements de luxe ont voulu se hisser au niveau du méga-clubbing, une tendance alors très en vogue aux EtatsUnis et en Asie. Grâce à ces installations plus ambitieuses, Colorsonic a connu un développement rapide. Aujourd’hui, nous traitons avec les trois quarts des grandes enseignes du Sud, avec Moma Group, DB Group, Groupe Barrière, SBM Monaco ainsi que les grands acteurs de l’hôtellerie de luxe internationaux (LVMH, Otcker collection, Barrière Hôtel, Groupe Floirat) ce qui peut représenter plusieurs ouvertures d’établissements par mois. » Les budgets mis en jeu sont bien au-dessus de la moyenne jusqu’alors constatée sur nos chantiers récurrents de la décennie précédentes. « Nous ne vendons pas de matériel, nous vendons des concepts !, poursuit Gérard. Nous intervenons donc en amont des grands projets, et notre bureau d’études interne, qui compte deux concepteurs fixes plus des free-lance et huit techniciens polyvalents audio/vidéo/ lumière, assure la création artistique à l’intérieur des projets. Nous établissons des plans 3D, Autocad ou Archicad, 3D Maxtrès précis. » Ce qui débouche souvent sur du matériel spécifique, sur mesure, développé sur cahier de charges.

Un article de

Franck ERnoult

DANS LA RUBRIQUE DJ & PROD, LIRE AUSSI…