Conseils municipaux

septembre 2020Reportage Corporate AV

Quand la distanciation renouvelle le genre

Mesures de distanciation obligent, la plupart des réunions des conseils municipaux prévues depuis l’avènement de la Covid-19 ont dû s’organiser sous de nouvelles formes, tout en respectant les dispositions légales qui régissent ces événements essentiels à la vie des territoires. A Mitry-Mory, en Seine-et-Marne, les élus de cette commune de 20 000 habitants ont souhaité pouvoir se réunir au complet, tout en assurant aux administrés un accès en temps réel aux débats via des plateformes de streaming. Aux manettes de la technique, le prestataire Franck Sono.

Pour disposer de l’espace nécessaire à la distanciation, ce n’est pas dans les locaux de la mairie mais au sein du complexe polyvalent de l’Atalante que se déroule le conseil municipal. Récemment ouvert à Mitry-Mory, le lieu est dédié aux pratiques culturelles, festives et de loisirs. Ce bel écrin abrite salles de danse, espace petite enfance, salle polyvalente et studios de travail, ainsi qu’une belle salle de spectacle avec gradinage rétractable. 

L’équipe technique Franck Sono a investi les lieux à 14 h, en vue d’être prête à 19 h. Implantée à Nemours (Seine-et-Marne), Franck Sono est une société de prestation généraliste créée à la fin des années 1980. Elle compte neuf techniciens permanents, plus Franck Lichtle à la direction et un renfort d’intermittents.

Pour la prestation du conseil municipal de Mitry-Mory, quatre techniciens spécialisés sont présents, respectivement en charge de la réalisation vidéo, des caméras tourelles, du son et du contrôle qualité des flux en streaming. Franck Lichtle, qui a imaginé la configuration, les accompagne.

SONO Mag : D’où est venue l’idée de proposer ce type de prestations ?

Franck Lichtle : Le calendrier électoral se télescopant avec la crise sanitaire, certains conseils municipaux ont dû impérativement se tenir, tout en prévoyant des mesures de distanciation. Je connais bien l’équipement des mairies, et il était clair que le matériel de conférence utilisé par certaines communes n’allait pas pouvoir répondre aux contraintes. Il n’est pas rare aujourd’hui de trouver encore des systèmes filaires avec des câbles DIN cinq broches, par exemple, de longueur fixe et bien entendu trop courte au regard de la situation.Avec plusieurs confrères de ma région, nous avons décidé d’investir dans un parc de conférence sans fil, en l’occurrence des modèles Shure Microflex Wireless. Nous disposons de 120 postes, que nous mutualisons quand nécessaire.Comme Franck Sono était déjà équipé de caméras et régies vidéo, nous avons très rapidement mis au point une offre globale à destination des mairies, qui inclut la captation et le streaming. Elle remporte un vrai succès.L’intérêt de notre solution réside dans les plus que nous apportons, comme le titrage, avec le nom des intervenants qui apparaît, ou encore la réalisation, l’habillage… Nous pouvons aussi proposer une diffusion en extérieur sur grand écran devant la salle. Nous allons au-delà d’une simple prestation vendant du son et de l’image.

Sono mag : Le système Microflex assure un cryptage AES-128 des transmissions. Cela fait-il partie des demandes des clients ?

F. L. : C’est fondamental dans le cadre de conseils d’administration de sociétés mais, pour les conseils municipaux, je n’ai jamais eu de demande expresse à ce sujet. C’est en revanche un bon argumentaire commercial, le mot de cryptage ayant une image très high-tech.

Pour entrer dans les détails, rejoignons Nicolas Demasson, en charge du son de la prestation. C’est durant sa formation en système électronique et numérique que Nicolas a découvert Franck Sono, lors d’un stage. Après l’obtention de son bac pro, il réalise une année de formation spécialisée à l’EMC de Malakoff (Hauts-de-Seine) en TSMA, technicien son musiques actuelles. Il commence ensuite à travailler en freelance, et Franck le recontacte. En 2018, Nicolas devient technicien permanent chez Franck Sono.

Un article d'

Eric Moutot