Dante

Dante

Dante

mars 2019 | Reportage Son

Un article d'

Eric Moutot

La vidéo rejoint le son

En quelques années, le réseau Dante, créé par le fabricant australien Audinate, s’est imposé en quasi standard dans la transmission des données audio au format IP, du moins jusqu’aux configurations d’ampleurs moyennes. Aujourd’hui, Dante permet, dans sa version AV, d’ajouter de la vidéo au flux audio.

C’est sur son stand de l’ISE d’Amsterdam que nous accueille Lee Ellison, fondateur et PDG d’Audinate. Voici une dizaine d’années, il a créé avec Adrian Williams le désormais célèbre réseau Dante. 64 canaux d’audio haute résolution bidirectionnels transitent au format IP dans un simple câble CAT ou une fibre optique. La force d’Audinate est de proposer une solution globale, soft et hardware, qui permet aux fabricants l’intégration directe et rapide dans le matériel tout en assurant une réelle interopérabilité.

Années après années, le Dante a conquis des territoires. L’événement qui a marqué sa réelle démocratisation, au détriment de la plupart des autres propositions, fut l’adoption du protocole par la marque Yamaha au début des années 2010, pour la sortie de la série CL, en 2012. Audinate n’a depuis cessé de proposer des outils pratiques complémentaires qui, pour la plupart, sont devenus des standards ; Dante Virtual Soundcheck, Dante Via, Dante Domain Manager, Dante Avio et aujourd’hui Dante AV.

VOUS EN RÊVIEZ, AUDINATE L’A FAIT

Il existe plusieurs protocoles de transmission permettant de fusionner audio et vidéo. Potentiellement, d’ailleurs, il est possible de faire passer n’importe quelles données numériques dans le même tuyau. Audinate ne cherche pas à entrer dans d’interminables discussions mais choisit plutôt de définir son standard et de proposer à ses clients la solution hardware et software aboutie qui leur correspond, directement exploitable. C’est ainsi qu’est né Dante AV, une solution de transmission audio et vidéo sur réseau 1 Gbits/s.

Pin It on Pinterest

Share This