Demandeurs d’emploi : la nouvelle donne

Demandeurs d’emploi : la nouvelle donne

Demandeurs d’emploi : la nouvelle donne

novembre 2019Eco & Social

Novembre, mois du beaujolais… et de la réforme du chômage : un millésime amer

Il y a un peu plus d’un an, le gouvernement communiquait aux partenaires sociaux, organisations syndicales patronales et de salariés une lettre de cadrage en vue de fixer les conditions de la renégociation du régime d’assurance chômage. Mais c’est finalement le gouvernement, qui, après avoir repris la main, a décidé des modifications à apporter à ce régime, par deux décrets publiés le 26 juillet.

PRÉAMBULE

En 1958, l’Unedic était créée afin d’assurer le risque de perte d’emploi. Depuis la fin des années 1970, l’augmentation constante des chômeurs a fait exploser la dette, devenue endémique, de cet organisme. Malgré les réformes successives qui ont progressivement réduit les droits des chômeurs, les comptes ne sont jamais passés au vert de façon pérenne. Au menu : réduction de la durée d’indemnisation, dégressivité, carences, différé d’indemnisation, droits rechargeables, conditions d’accès et de maintien des droits durcis, contrôles accrus et radiations sanctions… En 2019, afin de résorber le déficit de l’Unedic, le gouvernement s’est fixé comme objectifs de faire de 1 à
1,3 milliard d’euros d’économies par an sur les trois prochaines années et de revoir certaines règles d’indemnisation.

QUELS CHANGEMENTS ?

Les décrets n° 2019-796 et 2019797 du 26 juillet 2019 relatifs au régime d’assurance chômage modifient les conditions d’indemnisation des demandeurs d’emploi. En vigueur depuis le
1er novembre, les nouvelles mesures impactent plusieurs des règles de l’assurance chômage.

un article de

clotilde véran

Pin It on Pinterest

Share This