ENTRETIEN DES GRADATEURS MOBILES

ENTRETIEN DES GRADATEURS MOBILES

ENTRETIEN DES GRADATEURS MOBILES

juillet 2016 | Entretien Lumière & Vidéo

GRADATEURS MOBILES

On en trouve partout ! Sans conteste, les gradateurs (également appelés blocs de puissance) sont un élément essentiel de très nombreuses manifestations où l’on voit un tant soit peu de projecteurs. Les théâtres en sont remplis, les lieux culturels aussi, et bien sûr la moindre prestation, qu’elle soit culturelle ou événementielle, nécessite généralement ces indispensables interfaces. Alors voyons ensemble comment entretenir nos appareils afin d’éviter les mauvaises surprises le jour J.

D’HIER À AUJOURD’HUI

Pour une fois, les anciens ne diront pas que c’était mieux avant ! L’arrivée du DMX a grandement favorisé l’évolution des gradateurs, de leur contenu comme de leur mise en place. Les circuits électriques étaient autrefois gérés en 0-10 V et certains auront encore en mémoire les démultiplexeurs qui jouaient l’interface entre notre commande DMX et le gradateur. Tout cela est bel et bien terminé et notre « Démux », comme on l’appelait alors, se voit directement intégré dans notre gradateur, ni plus ni moins. Terminé, les fiches DIN qui ne tiennent pas ou qui s’arrachent, fi ni les câbles que l’on a oublié dans l’entrepôt ! Tout est regroupé désormais. Que la lumière soit ! Et les modèles diffèrent d’un fabricant à un autre, nous offrant par là même une multitude de possibilités. Du gradateur monocircuit, monophasé, au local gradas, géré par un contrôleur via un logiciel dédié, le panel d’options est très large aujourd’hui. C’est pourquoi deux modèles ont été choisis pour effectuer cet entretien et proposer ainsi différentes étapes et donc différentes astuces.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This