Espace MLK Grand Paris

Espace MLK Grand Paris

Espace MLK Grand Paris

avril 2022Reportage Son

Écrin technologique au service de l’artistique

Si vous cherchez sur Internet des informations sur le centre MLK, pour Martin Luther King, il est probable que la plupart des occurrences vous présentent des contenus cultuels, principalement évangélistes. La raison en est simple : l’exploitation du complexe a commencé dans une période où tous les événements étaient proscrits suite aux restrictions sanitaires, sauf les cérémonies religieuses. La quasi-totalité des échanges sur les événements du centre MLK Grand Paris ont donc été générés suite à ces célébrations, alors même qu’elles ne se déroulent que le dimanche à l’initiative d’un client du centre qui loue l’espace. Depuis que les autres types d’événements sont autorisés, l’équipe de l’Espace MLK Grand Paris œuvre au quotidien pour diversifier l’image du lieu.

En effet, le site a été conçu pour accueillir la plus grande diversité possible d’événements. Les célébrations cultuelles sont les bienvenues, et dans un esprit œcuménique ouvert à toutes les religions, mais restent, dans le modèle de fonctionnement, des événements parmi d’autres. Showcases, conventions d’entreprise, concerts, lancements de produits, défilés de mode, captations d’émissions télévisées… l’Espace Grand Paris est avant tout un lieu polyvalent et techniquement à la pointe des propositions actuelles, aussi bien en son qu’en lumière et vidéo.
Implantée à Créteil (Val-de-Marne), à la pointe du lac, où se trouve le terminus de la ligne 8 du métro parisien, cette structure imposante aux allures de palais des congrès a été édifiée sur un terrain de 9 000 m2 et a nécessité 18 mois de travaux. Ses trois niveaux d’exploitation regroupent un grand auditorium, un espace polyvalent axé sur les loisirs sportifs, des salles de réunion, des espaces accueillant les bébés, enfants et ados, un restaurant en terrasse qui peut être privatisé, un bar situé au rez-de-chaussée et ouvert à tous… sans parler des locaux administratifs, loges, dégagements, locaux techniques, espaces cocktail, etc.

L’Espace Grand Paris se différencie de l’offre parisienne, qui compte principalement des salles patrimoniales, très bien situées, mais qui doivent faire profil bas en termes de nuisances et d’émergence sonore en particulier. Situé à une portée de flèche de la station de métro, mais dans une zone non habitée consacrée aux activités sportives et de loisirs, le centre peut s’en donner à cœur joie en matière de son. Le système installé peut être exploité à discrétion.
Cofinancé par Créteil Habitat, la ville de Créteil, la Région Île-de-France, le département du Val-de-Marne et la fondation du protestantisme, ce projet ambitieux a dû trouver un partenaire s’impliquant sérieusement dans les aspects scénographiques et techniques du site, pour assurer que les équipements mis à disposition allaient coller à la demande d’aujourd’hui et… de demain.
C’est le prestataire installateur S2Sound, dirigé par Samuel Dugard, qui a été retenu pour mener à bien cette opération. À commencer par l’accompagnement indispensable du propriétaire quant à la réalisation d’un équipement répondant aux exigences les plus hautes en termes de polyvalence du lieu.

Samuel Dugard : Lorsque le projet nous a été soumis, les dessins de la construction existaient. Une fois le contrat signé, nous avons constitué le cahier des charges et travaillé activement avec l’architecte et Vinci, responsable du chantier, pour mettre en œuvre toutes les modifications qui permettraient une installation et une exploitation audiovisuelle conformes aux standards d’aujourd’hui. Une des difficultés était de faire comprendre la pertinence de ces modifications, Vinci n’ayant pas conscience de l’enjeu audiovisuel. Un exemple, il était initialement prévu une unique 32 Tri dans l’auditorium pour l’alimentation électrique ! Aujourd’hui, 500 KVA sont disponibles dans cette salle. Il a fallu faire installer un poste d’alimentation de 1 000 KVA dédié au lieu.
Nous avons été présents à toutes les réunions de chantier pour nous assurer de la conformité de l’avancée du projet. Nous avons poussé au maximum de ce que nous pouvions faire dans les limites du budget.
Pour certains postes, comme le tirage des fibres, c’est S2Sound qui a réalisé la prestation hors du marché initial pour des raisons de coût. Nous avons aussi intégralement géré le design du mobilier, avec une architecte d’intérieur qui travaillait directement chez nous et intégrait nos besoins techniques avant de passer à l’esthétique.
Au final, tout ce qui est fixe a été vendu au lieu et le reste du matériel déployé entre dans le cadre d’un accord entre la salle et S2Sound, qui porte sur une période de cinq ans, selon le principe d’une location longue durée.
Nous avons également un contrat pour fournir les moyens d’exploitation du lieu, c’est-à-dire les techniciens et le complément de matériel quand il est nécessaire. Cela représente une équipe de trois ou quatre personnes sur site, plus une équipe d’environ cinq autres qui intervient suivant les besoins et permet d’aménager les plannings, car le site fonctionne potentiellement sept jours sur sept. Parmi ces techniciens, trois sont spécialisés en son, trois en vidéo et deux en lumière. Au fur et à mesure de l’augmentation de la fréquentation du lieu, nous allons être amenés à renforcer les équipes.
Dans le cas particulier des offices religieux du dimanche, il y a une importante équipe de bénévoles fournie par l’organisateur pour différents postes, des cadreurs par exemple. Nous participons à leur formation. Certains d’entre eux se découvrent des vocations et s’orientent ensuite vers des métiers de l’événementiel. Ils sont sous la responsabilité de nos référents, à savoir Jean-Christophe, Lucas et Mateus.

Jean-Christophe Berthalon : Je suis issu d’études d’électronique et cadreur-monteur de métier. J’ai aussi exercé de multiples fonctions dans les métiers du spectacle, en son et lumière. Je suis aujourd’hui le référent vidéo du site. Je peux occuper les fonctions de réalisateur ou de superviseur des cadreurs et je réalise la post-production des tournages. Je reste une personne ressource transversale, « le vieux qui râle » comme j’aime dire.

Lucas Zanini : Après des études de commerce, j’ai basculé par passion dans le milieu du spectacle, particulièrement dans l’univers de la lumière. À l’espace Grand Paris, je coordonne l’éclairage et assure le pupitrage. Je participe aussi à l’aspect scénographique de chaque événement et j’aime proposer des solutions originales.

Mateus Machado : Je suis passionné de photos et de graphisme depuis toujours. J’assure ici la conception visuelle des médias diffusés sur le site et apporte ma vision sur la scénographie de chaque événement. À ce titre, je suis en contact avec chaque équipe artistique désirant développer un projet dans le lieu.

Mateus Machado, Lucas Zanini, Samuel Dugard et Jean-Christophe Berthalon sont les référents d’exploitation S2Sound de l’Espace Grand Paris.

Tous trois font partie intégrante de S2Sound. La société a été créée en 2005 par Elie Samuel Gomes et Samuel Dugard, et c’est ce dernier qui nous accueille avec son équipe sur place. Passionné de son et de spectacles depuis l’adolescence, Samuel entame un début de carrière dans le génie civil. Une expérience fondatrice où il apprend à gérer des budgets, des projets et des équipes. En parallèle, il assure des prestations de plus en plus importantes et se forme continuellement aux métiers du spectacle. En 2005 donc, il quitte son métier du BTP et crée avec Elie Samuel Gomes S2Sound, prestataire implanté à Villejust (91) qui, peu à peu, est aussi devenu intégrateur. Aujourd’hui, même si la passion reste attachée à la prestation, le chiffre d’affaires d’intégration est devenu majoritaire.

Au sein du complexe, quelle que soit la dimension de chacun des espaces, tous sont reliés à une infrastructure réseau globale pour qu’il soit possible de faire transiter tout signal ou toute donnée vers tout point du site.

S. D. : Pour la vidéo, la structure est basée sur un réseau fibre Riedel MediorNet. Le réseau est totalement modulaire et s’adapte à tous les cas de figure. Jusqu’à 12 signaux vidéo peuvent transiter via la fibre entre chaque salle du bâtiment et le nodal, et inversement.
Chaque salle est également reliée en Ethernet Dante au stagebox Allen & Heath DM0, également situé dans le nodal. On y brasse les signaux pour leur distribution.
Le matériel Midas communique en AES50. C’est un format propriétaire, mais il reste très simple à utiliser.

L’auditorium

Fleuron parmi l’ensemble des salles proposées, l’auditorium a une capacité de 1 000 places assises, 1 800 debout, et de 400 places assises autour de 40 tables de 10 en configuration gala. Il dispose d’une scène d’une ouverture de 20 m avec 15 m entre les totems LEDs extérieurs. Sa profondeur est de 8 m pour une hauteur de 6,5 m sous perches. Une structure primaire en 400 permet d’accrocher 500 kg tous les 5 m avec une capacité totale de 20 t.

Un article d'

Eric Moutot

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This