Gradation de la lumière

Gradation de la lumière

Gradation de la lumière

juin 2022Tutoriel Lumière & Vidéo

Perception par l’oeil humain

Agir sur un dimmer permet de doser, graduer la quantité de lumière que va émettre un luminaire. Dans les documentations des fabricants comme dans les pages de bancs d’essais que réalise SONO Mag chaque mois, figurent des graphes de réponse des dimmers, aux noms poétiques de linéaire, square, inverse square…

Ces tracés sont composés de valeurs mesurées avec des cellules photosensibles. Mais savez-vous que la sensibilité de ces cellules à la lumière et celle de l’oeil humain ne sont pas les mêmes ?

COURBES DE GRADATION

La plupart des courbes de gradation peuvent se traduire avec des formules mathématiques simples. Voyons à quoi ressemblent certaines des plus courantes.
Avec une gradation à réponse linéaire – fig. ➊, la grandeur du signal de sortie est directement proportionnelle à la position du curseur sur le pupitre. Un curseur à mi course induira un signal de sortie à 50 % de sa valeur maximale.
Avec une gradation logarithmique – fig. ➋, le début de la course du fader ne provoquera que peu de variation dans l’intensité lumineuse de sortie. Et c’est dans le dernier quart de la progression que la luminosité croîtra le plus.

Nous pouvons aussi rencontrer une multitude d’autres réponses de dimmer, parfois directement inspirées de ces bases, parfois libres de leur tracé comme les courbes en S par exemple. Chacune de ces courbes constitue un nouvel outil à la disposition de l’expression des éclairagistes.

 

Un article d'

Eric Moutot

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This