IGP Sound : des containers transformés en studios

IGP Sound : des containers transformés en studios

IGP Sound : des containers transformés en studios

octobre 2020Reportage Son

L’écologie passe aussi par la musique

IGP Sound recycle des containers maritimes « derniers voyages », c’est-à-dire destinés à la déchetterie, pour en faire des studios de répétition mobiles tout équipés et isolés phoniquement, le tout dans une démarche écoresponsable impliquant des sous-traitants locaux et un partenariat fort avec le distributeur français Algam. Neuf ans après son lancement, la marque propose un produit extrêmement porteur qui a décroché le prix de l’innovation au Salon 2019 des maires et des collectivités locales.

Girier SLII, société lyonnaise de réalisations mécaniques spécifiques, possède une branche nommée IGP, dédiée à l’intégration de solutions techniques dans les containers maritimes. Son gérant, Patrice Bourdon, parce qu’il est aussi musicien passionné, crée en 2010 la marque IGP Sound qui décline ce savoir-faire à destination des artistes indépendants, des écoles de musique, des associations qui travaillent avec les enfants, des musiciens amateurs… à vrai dire pour toutes celles et ceux qui jouent de la musique.

SONO Mag : Comment décririez-vous votre concept ?

Patrice Bourdon : Nous récupérons des containers en bout de course et leur donnons une seconde vie – en incluant l’isolation phonique, l’arrivée de courant, les équipements de confort (climatisation, VMC) et de sécurité (extincteur, contrôle d’accès) – pour offrir un vrai studio musical mobile et personnalisable. Notre partenaire Algam s’occupe des études techniques, des préconisations de matériel, et nous prête tout le backline pour nos prototypes. Ils nous distribuent aussi, dans leur rubrique « studio ».

SONO Mag : Comment réalisez-vous l’isolation phonique des containers ?

P. B. : Un container, c’est de l’acier intégralement soudé, qui génère une transmission solidienne du son maximale. Nous réalisons donc une « boîte dans la boîte » intégrale pour désolidariser toutes nos parois de la structure initiale. Un traitement particulier est appliqué pour le sol. Nous posons un faux plancher sur des cales absorbantes, puis nous remplissons tout l’espace sous le faux plancher avec des morceaux de liège concassé, pour absorber encore davantage les vibrations. Sur les murs et le plafond, nous avons deux méthodes d’isolation différentes, en partant de la même ossature en bois. La première utilise de la laine minérale, du chanvre et du liège, puis une couche de ouate de cellulose et des parois Placoplatre. Nous ne touchons pas à la structure métallique du container, mais nous le recouvrons de bois. C’est notre option la moins chère et la plus écologique, car elle évite tout matériau polluant. Nous sommes là dans le pur recyclage. La contrepartie est le temps de mise en œuvre assez long, notamment à cause du travail de finition sur le plâtre.

La seconde méthode est celle qui a reçu le prix de l’innovation au Salon des maires. Nous voulions pratiquer une ouverture dans la structure pour laisser entrer les regards et la lumière, et nous voulions aboutir à une solution plus efficace en termes d’industrialisation. Grâce à ce procédé, nous parvenons à fabriquer un studio en quatre semaines. Cela se fait au prix d’un petit compromis sur l’écologie, car nous utilisons des panneaux standard d’isolation acoustique industriels. Quant à l’ouverture sur le monde, pour le salon, nous avons opté pour une visibilité optimale avec cette baie vitrée de 4 x 3 m en double vitrage spécifique, fournie par un collaborateur local. C’est un franc succès en termes d’image, mais une baie de cette taille engendre des pertes d’isolation, ainsi qu’une augmentation de la réverbération à l’intérieur du container. Il y aura donc une troisième version avec une baie panoramique de 600 mm de hauteur tout autour du container, de manière à garantir lumière et visibilité tout en maîtrisant les pertes acoustiques.

Un article de

frank gillardeaux

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This