Immersion sonore en festival

Immersion sonore en festival

Immersion sonore en festival

juin 2019 | Reportage Son

un article de

cédric huet

Un accueil en 3D pour le festival Mythos

Le son immersif… Vaste sujet de discussions, de réflexions et de développements actuellement. Pendant que les leaders de la diffusion audio s’affrontent à coups de matrices et d’algorithmes, les utilisateurs, eux, doivent apprendre à s’adapter et évoluer afin de ne pas louper leur passage dans la troisième dimension sonore. Bien que les projets utilisant ces technologies fleurissent aujourd’hui à travers le monde, pour le plus grand bonheur des oreilles du public, nous nous sommes penchés sur la réalité de leur exploitation en festival. Comment accueillir ? Comment se préparer à être accueilli ? Comment continuer à parler le même langage ? Décryptage aux côtés de l’équipe d’Eurolive qui a proposé aux artistes et techniciens invités du festival Mythos, à Rennes, de se plonger avec eux dans le son 3D grâce à leur système d&b Soundscape.

Commençons par créer nos propres points de repère. Il n’est pas question ici d’argumenter sur la technologie du son immersif, tant au niveau théorique que pratique, ni sur ses prétentions. Les dimensions que nous souhaitions explorer concernent la mise en œuvre, l’exploitation en conditions réelles et l’adaptabilité sur le terrain de cette nouvelle façon d’aborder la restitution sonore en public. Nous avons donc profité du pari que s’est lancé la société bretonne Eurolive à l’occasion du festival rennais Mythos. Objectif : accueillir les artistes et techniciens invités en leur offrant la possibilité de s’immerger dans le système Soundscape de d&b.

OSER LE SOn

3D En route, donc, pour rejoindre l’équipe technique d’Eurolive dans les jardins du Thabor, à Rennes. Enfin, une partie de l’équipe. Le festival se déroulant sur dix jours, ce ne sont pas moins de 14 techniciens qui vont se relayer en accueil aux différents postes du son. Et comme à l’accoutumée, tout commence avec un bon repas aux côtés de JeanPierre Le Louarn, alias Bob, patron d’Eurolive, François Le Pallec, Mathieu Le Failler, François Mechin

SONO Mag : Alors, les gars, c’est quoi le Soundscape de d&b ?

François Le Pallec : Pour faire simple, il s’agit d’une matrice de 64 entrées et 64 sorties qui permet de brasser et d’envoyer ce que l’on veut où l’on veut, et d’utiliser ses spécificités de processing pour spatialiser les sources sonores à 360° dans un système de diffusion conçu à cet effet.

 

Pin It on Pinterest

Share This