Intercom en réseau

Intercom en réseau

Intercom en réseau

mai 2019Reportage Son

Un article d'

Eric Moutot

Flexibilité et qualité de rigueur

Bâti à partir du 14e siècle, cet édifice religieux, devenu caserne après la Révolution, appartient à Rennes Métropole depuis 2002. Bien que disposant d’une fort belle salle, où l’orchestre symphonique de Bretagne se produit une fois par mois, le couvent des Jacobins n’est pas un espace culturel mais bien, depuis 2018, un site destiné à accueillir des congrès. Le degré de services aux meilleurs standards internationaux se doit de l’être dans tous les domaines, y compris sur des aspects vitaux pour un centre des congrès, l’intercom et l’échange de données.

Le couvent des Jacobins de Rennes comprend trois auditoriums : la salle carrée, la nef et le grand auditorium. Ils sont complétés par 25 salles de sous-commission. Les deux grandes halles et l’atrium sont utilisés en espaces d’exposition et d’accueil pour les réceptions et événements divers.

Le projet de centre des congrès a été initié par Rennes Métropole en juin 2009, pour une inauguration qui a eu lieu en janvier 2018. Les presque dix années qui séparent ces deux dates ont été nécessaires pour les études, les considérables travaux de gros œuvre et la réalisation des différentes étapes.

Parmi celles-ci, c’est la scénographie qui nous concerne tout particulièrement. Et précisément la scénographie d’équipement, qui a été confiée à Vincent Taurisson. Ingénieur et diplômé en régie de l’Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (Ensatt), Vincent Taurisson intervient sur la réhabilitation de sites artistiques, muséographiques et broadcast. Il est ingénieur conseil spécialisé dans les systèmes techniques, électriques et électrotechniques des univers du son, de la lumière et connexes. Son rôle consiste à imaginer l’équipement de lieux qui vont accueillir des événements.

La scénographie d’équipement se décline en plusieurs corps d’état ; la mécanique – serrurerie et machinerie –, l’habillage de la scène et de la salle – rideaux, tentures, fauteuils – et, enfin, les équipements et réseaux d’éclairage, d’audio, de vidéo et de communication, qui s’étendent parfois à du show control, de l’informatique ou d’autres domaines connexes. Pour le couvent des Jacobins, c’est l’agence de scénographie Architecture & technique, dirigée par Jacques Moyal, qui, en tant que cotraitant de maîtrise d’œuvre, a été le concepteur du projet, le directeur de l’exécution des prestations de scénographie et a fait appel à Vincent Taurisson.

Pin It on Pinterest

Share This