Iron Maiden

Iron Maiden

Iron Maiden

mars 2016 | Reportage Son

Le son « Made in France »

Quand un groupe de renommée internationale (Iron Maiden) jette son dévolu sur un studio français (Guillaume Tell), on applaudit… Quand en plus, son producteur fait confiance à un ingé-son d’ici (Denis Caribaux), on applaudit encore, et lorsqu’on apprend qu’une bonne partie du son du dernier album des célèbres métalleux s’est appuyée sur un matériel conçu et fabriqué en France (le Quarante Sept de Denis Pinchedez), c’est l’explosion de joie !

Enregistrée à Suresnes fin 2014, The Book of Souls est la dernière œuvre démesurée des maîtres du hard rock british. Et si elle a tardé à sortir, c’est que Bruce Dickinson, le chanteur, était affecté par un problème de santé qui éliminait toute possibilité d’une tournée promo. Mais après une période de soins suivie d’un repos réparateur, le voilà prêt à reprendre le micro, et le disque est entré dans les bacs pour le plus grand plaisir des fans qui sont bien gâtés : The Book of Souls est le premier double album du groupe, onze chansons pour plus de quatre-vingt-dix minutes de musique avec, à la production, Kevin « Caveman » Shirley.

Pour apporter au groupe le gros son, Denis Caribaux a sorti sa botte secrète, en l’occurrence le 47. Non, il ne s’agit pas de sa pointure, mais d’un préamplificateur micro et instrument capable de donner 47 dB de gain d’entrée, d’où son nom. Son concepteur s’appelle Denis Pinchedez, un ancien de Dispatch (pardon, de Dushow), qui pour son hobby de retraité préfère le banc d’électronique et le fer à souder plutôt que la philatélie ou le jardinage.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This