JBL Eon One Compact

JBL Eon One Compact

JBL Eon One Compact

juillet 2022Test Son

Une enceinte aboutie dans la pure lignée de la série Eon

L’Eon One Compact n’est pas vraiment une nouveauté mais elle reste cependant assez incontournable dans sa catégorie. La finition de cette enceinte est soignée. Placée sur le dessus, la poignée facilite la manutention de ce cube de 8 kg aux dimensions assez compactes : 399 mm de hauteur, 255 mm de large et 291 mm de profondeur, soit un volume de 29,6 dm3.

La batterie prend place sous une trappe démontable sans outil, ce qui peut s’avérer commode pour un remplacement d’urgence. L’ergonomie bien pensée permet une prise en main rapide des différentes fonctions. Les accès aux réglages des paramètres sont simples et efficaces, même si au début l’utilisation de potentiomètre multitour sans fin peut être déroutante. Ils sont cerclés par une couronne lumineuse qui indique la position relative du potentiomètre. Cette Eon possède quatre entrées. Deux d’entre elles sont commutables en ligne ou en microphone avec du 48 V pour un microphone statique disponible pour l’une d’entre elle, et la fonction « ducking » pour les deux. La troisième entrée est de type ligne haute impédance, idéale pour un instrument. La quatrième, au format mini-jack pour l’entrée auxiliaire, fait réglage commun avec le streaming audio. Pour chacune de ces entrées, il est possible de modifier le gain, le niveau de aigus et celui des graves et d’ajouter finement une petite reverb.

En mode « mix mode », les quatre potentiomètres ne permettent plus ces différents réglages de tranche mais sont chacun affectés au niveau d’une des entrées. Le Bluetooth n’est pas là que pour l’audio, l’application développé par JBL est téléchargeable gratuitement. Cette application donne accès à des réglages non disponibles depuis les commandes physiques présentes sur l’enceinte. La sélection de presets en sortie, le multi-effet Lexicon ou bien l’égaliseur cinq bandes pour les entrées font partie des plus de l’application.

un article de

aurore bouit / thierry brugier

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Pin It on Pinterest

Share This