Kinesik Led Design

Kinesik Led Design

Kinesik Led Design

février 2020Reportage Entreprise

Projecteurs et écrans à LED

La société Kinesik dispose de nouveaux locaux. D’une surface de 1 000 m2 , construit sur un terrain de 3 000 m2 , à Tresses, sur l’axe Paris-Toulouse, à 200 m de la rocade et à cinq minutes du centre-ville de Bordeaux, le bâtiment flambant neuf a été inauguré en grande pompe en octobre dernier. Plus de 300 invités étaient présents, parmi lesquels des personnalités de la profession, des représentants de la presse ainsi que des collectivités locales et territoriales.

Kinesik s’est spécialisée dans les technologies d’écrans et éclairages à LED. A l’image de sociétés bien ancrées sur leur territoire, l’histoire de l’entreprise repose sur le parcours d’un homme.

En 2010, Sébastien Bruneau vendait déjà des écrans LED Kinesik, fabriqués en Asie, avec l’idée d’en faire une marque à part entière. Sébastien Bruneau, gérant de Kinesik : « Je débute en 1992 avec le dJing, à une époque où ce n’était pas encore en vogue. Je lis déjà Sono Mag et je monte à Paris, chez Blue Sound, acheter mon premier kit d’enceintes et une paire de platines vinyle. Le matériel, que j’utilise pour quelques bals et mariages, est entreposé dans le garage familial. Je prépare simultanément un BEP de vente action marchande. Quand les copains vont vendre des surfs et des chaussettes dans une grande enseigne d’articles de sport, moi, je suis en stage chez Musique Shop, un magasin de vente comptoir de sonorisation et d’éclairage bordelais. J’y rencontre de nombreux patrons de club qui viennent se fournir en consommables, jusqu’au jour où l’un d’entre eux me demande de venir mixer le week-end pour un remplacement. J’évolue ainsi au sein de plusieurs clubs de la région jusqu’à mon service militaire. Sitôt après, le patron de Musique Shop m’embauche en CDD. C’est là que j’apprends véritablement le métier et contribue au développement du département location avec l’acquisition de Black Line Martin Audio.

Nous sommes en 1997 et, grâce à mes prestations du week-end et l’organisation de rave parties, je gagne plutôt bien ma vie. En 2003-2004, j’organise le Millésime Festival, une rave qui a totalisé 9 600 entrées payantes pour sa première édition et 12 000 l’année suivante. Pas moins de trois scènes, dont deux réalisées avec le matériel acquis par Musique Shop. La scène principale était confiée au prestataire local qui, à l’époque – bien qu’appartenant déjà au groupe –, ne s’appelait pas encore Dushow, mais Ateliers Lumière. Fort de ce succès, Ateliers Lumière m’embauche en tant que chargé d’affaires pour les quatre années à venir.

Ce fut une opportunité d’épaissir mes connaissances sur l’organisation d’une tournée. Mon goût de l’entrepreneuriat me rattrape en 2008. L’idée première était de créer le premier parc de location à proposer des éclairages architecturaux à LED-RGB. C’est en affranchi et avec 10 000 euros en poche que j’imagine Kinesik. En juin 2008, je commence à vendre de la LED Color Kinetics et à réaliser des installations pérennes. C’était les prémices de la LED, on ne parlait même pas d’écrans à LED. On osait à peine remettre les devis tellement il y avait de zéros devant les virgules ! »

 

un article de 

alain-marc malga

Pin It on Pinterest

Share This