La conquête de l’air

La conquête de l’air

La conquête de l’air

septembre 2016 | Reportage Son

Un article de
FRANCK ERNOULD

Un travail d’équipe

Bruno Seillier (Amaclio), Alain Français (De Préférence), Frédéric Bourgeais : voici quelques-uns des protagonistes du spectacle La conquête de l’air au Grand Palais. Un lieu toujours difficile à gérer au niveau du son, d’autant que les contraintes scénographiques étaient nombreuses…

La société de production de Bruno Seillier, Amaclio, est spécialiste des spectacles de grande envergure à résonance historique : citons par exemple La Nuit aux Invalides (tout l’été), Les Luminescences d’Avignon (idem), les Écuyers du Temps (à Saumur)… En ce printemps 2016, Dassault Aviation désirait commémorer avec panache le centième anniversaire de l’hélice Eclair, première production en série de l’avionneur Marcel Dassault. Quoi de mieux, pour accueillir ce spectacle à 360°, que la nef du Grand Palais, lieu qui hébergea, au début du XXe siècle, les premières expositions d’avions destinées au grand public ?

UNE CONFIG PAS COMME LES AUTRES

Pour l’occasion, Bruno Seillier n’a pas lésiné : projections sur trois écrans XXL (1 000 m2 de surface cumulée, 23 vidéoprojecteurs), scénographie à 360°, trois véritables avions au sol avec mapping d’images sur les fuselages, effets laser, 60 tableaux différents se succédant en une heure. Et un son spatialisé, enveloppant, jouant aussi sur une dimension de hauteur pour plus d’impact lors des survols d’avion à l’image.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE SON, LIRE AUSSI...

Share This