La LED peut-elle remplacer le « trad’ » ?

La LED peut-elle remplacer le « trad’ » ?

La LED peut-elle remplacer le « trad’ » ?

septembre 2015 | Reportage Lumière & Vidéo

Entretien avec Christophe Forey, secrétaire de l’UCL

Alors que l’Union Européenne a programmé la fin des lampes à incandescence – jugées trop énergivores – et que ce plan de retrait du marché est entré en vigueur depuis septembre 2009, le monde du spectacle bénéficie encore d’un sursis jusqu’en 2018. Qu’on le veuille ou pas, la période actuelle est donc un moment de transition où l’on doit se demander quelle sera la lumière des spectacles de demain. Les nouvelles technologies d’éclairage parviendront-elles à remplacer les sources thermiques et le filament de tungstène qui ont, depuis plus d’un siècle, posé leur empreinte sur l’esthétique de la lumière des scènes du monde entier ? Le théâtre, la danse et l’opéra pourront-ils se passer de leurs plus familiers outils d’éclairage ? Quelles vont en être les implications ? Est-ce que la LED pourra véritablement se substituer au « trad’ » ? Nous avons posé la question à Christophe Forey, concepteur lumière et secrétaire de l’Union des Créateurs-Lumière depuis 2012.

Sono Mag : Dans la perspective de la disparition des lampes à halogènes, l’Union des Créateurs-Lumière a-t-elle adopté une position sur la question des projecteurs à LEDs ?

Christophe Forey : L’UCL s’est positionnée par rapport à ça. Par la défense des lampes à halogènes. Il y a eu une grosse pétition en ce sens l’année dernière qui est partie de l’association des éclairagistes anglais – l’ALD* – à laquelle on s’est associé. Elle a permis de reporter l’arrêt de l’utilisation des lampes halogènes pour le spectacle. Déjà on a gagné du temps. Mais ce n’est que reporté, bien sûr. Là-dessus, on a pris position. Mais pas pour la promotion des LEDs. On a également demandé et obtenu que Martin, qui avait décidé d’arrêter la fabrication des MAC TW1 (des machines absolument magnifiques, halogènes, avec des têtes mobiles), accepte de continuer ce produit. Martin a finalement relancé la fabrication. On a soutenu la pétition et eu beaucoup d’échanges dans ce sens-là. Nos prises de positions sur le matériel sont plutôt pour sauver l’ancien. Je pense qu’il n’y a pas besoin d’encourager les LEDs, elles arrivent toutes seules. Et je ne pense pas que l’UCL aura une position là-dessus.

Newsletter

Rejoignez la mailing list de SONO Mag et recevez chaque semaine les dernières News.

DANS LA RUBRIQUE LUMIÈRE & VIDÉO, LIRE AUSSI...

Share This